L’Aedes albopictus, moustique potentiellement vecteur du chikungunya, est présent en France métropolitaine. Ce moustique a une propension à s’étendre partout dans le monde. Il est présent depuis 1990 en Italie et à Barcelone depuis deux ans. Outre les départements d’Outre-mer, une surveillance a été mise en place en métropole en 1999 sous l’égide de la direction générale de la Santé (DGS). L’Aedes voyage via le transport de pneus usagés ; on l’a retrouvé dans cinq sites d’importateurs : deux dans l’Orne, un dans la Vienne, un dans le Val d’Oise et un en Seine-et-Marne. L’Aedes peut aussi se retrouver dans les boutures de plantes comme la canne de Chine, appelée également « Lucky bambous ». Il peut aussi voyager dans les véhicules. Depuis 2005, il prolifère entre Nice et Menton. Pendant l’hiver, les adultes meurent tandis que les œufs sont en diapose, c’est-à-dire qu’ils survivent en se mettant en dormance. Ils écloront en mars-avril prochain.