Allergies : le 21 mars parlons-en avec des spécialistes

Avec l’arrivée du printemps, les asthmatiques se préparent à une période difficile, synonyme de Ventoline pour les uns et de mouchoirs pour les autres.  La saison de pollinisation sonne en effet le rappel des rhinites, conjonctivites, crises d’asthme et/ou d’éternuements. Et si dans la majorité des cas les pollens ont un rôle déclencheur de ces réactions immunitaires excessives de l’organisme, les médecins allergologues s’intéressent de plus en plus à la qualité de l’air que l’on respire dans les maisons ou au bureau. Des substances chimiques dégagées par les encens, les bougies, les désodorisants d’intérieur, mais aussi présentes dans les peintures, les solvants, les colles, les revêtements de sol… polluent l’air ambiant dans des espaces souvent confinés.

En France,  30% de la population est concernée par ces maladies et souffre notamment d’allergie respiratoire (20% des cas), les autres malades présentent des allergies alimentaires ou de contacts. Le sondage Ifop réalisé en France en février dans le cadre de la 11e Journée française des allergies indique que  34% des personnes interrogées se déclarent allergiques. Si l’allergie a longtemps été considérée comme une maladie infantile, on sait aujourd’hui qu’elle peut survenir à tout âge de la vie. En 20 ans, le nombre de personnes atteintes d’allergies a doublé. En 2050, 50 % de la population mondiale sera affectée par au moins une maladie allergique selon l’OMS.

A l’occasion de la 11e Journée française de l’allergie organisée mardi prochain le 21 mars, l’association Asthme et Allergie propose de 13h à 19h, un tchat interactif entre les internautes, des allergologues de toute la France et une conseillère médicale en environnement intérieur (CMEI). Le public est invité à réagir, interpeller, questionner les professionnels de santé sur les risques allergiques, leurs gravités, les consultations, les signes qui doivent alerter, la désensibilisation… La conseillère médicale en environnement apportera également ses conseils pour limiter les sources d’allergènes dans les maisons.

Rendez-vous sur le site de l’association (asthme-allergies.org) ou sur le site internet de Sciences et avenir (sciencesetavenir.fr) qui relaie le tchat cette année encore. Le dialogue pourra se poursuivre sur la page Facebook de l’Association (Association Asthme & Allergies) et via son compte Twitter (@AsthmeAllergies).

Le site du réseau national de surveillance aérobiologique propose une information en temps réel de la pollinisation par espèces et par zone géographique, ainsi on apprend que le risque d’allergie est élevé dans la ville de Nice en raison de la pollinisation des cyprès ce 16 mars. En cliquant sur ce lien, accédez à la carte.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s