Les convulsions fbriles

L’un de mes amis a vécu un drôle de week-end. A la suite de différents épisodes de forte fièvre, sa fille âgée de 4 ans a perdu connaissance. Elle était inanimée quand les secours sont arrivés et n’a retrouvé l’usage de la parole qu’après une demi-heure. C’est alors qu’elle a été transportée aux urgences… Le diagnostic est tombé rapidement après l’hospitalisation : « des convulsions fébriles », des évènements généralement bénins (tant sur le plan vital que cérébral et intellectuel), mais très traumatisants pour les parents. Nous avons souhaité en savoir plus…

« Les convulsions fébriles sont des crises déclenchées par la fièvre, en l’absence d’infection du système nerveux, survenant habituellement chez des enfants entre 9 mois et 5 ans. Très fréquentes, elles représentent la première cause des convulsions du nourrisson et surviennent chez 2 à 7% de cette population.

Il existe une prédisposition génétique dans la majorité des cas. Les principales difficultés sont diagnostiques et pronostiques : après avoir éliminé une cause infectieuse neuroméningée (ponction lombaire chez les enfants de moins d’1 an), il faut savoir différencier la convulsion fébrile simple de la convulsion fébrile complexe sur des critères d’âge de survenue et cliniques précis. En effet, la prise en charge (diagnostic, examens complémentaires, traitement médicamenteux ) et le risque d’évolution vers une épilepsie dépendent de ces éléments déterminants.
Dans 80%, la crise est dite simple car brève, généralisée, tonico-clonique et sans anomalies post-critique survenant entre 1 an et 5 ans.

Le risque de récurrence existe cependant surtout dans les 2 ères années, estimé à environ 30% mais le risque d’évolution vers une épilepsie ultérieure est faible après une crise simple alors qu’il atteint 10% après une crise compliquée.

Le diagnostic reste avant tout clinique et les examens paracliniques ne sont utiles que pour les crises compliquées. Le traitement repose principalement sur le Valium si la crise se prolonge et sur la lutte contre la fièvre en particulier par les antipyrétiques. Les moyens de la prévention des récidives doivent être mis en place au décours immédiat de la crise et doivent être appris aux parents dès la première crise
Très généralement les convulsions fébriles sont des évènements bénins. Il faut donc savoir rassurer et informer les parents sur la bénignité de la crise, tant sur le plan vital que cérébral et intellectuel ».

Sources : Corpus médical de la faculté de médecin de Grenoble, « Convulsions fébriles du nourrisson » par le docteur Geneviève Sivelle et le docteur Marie-Ange Nguyen-Morel. http://www-sante.ujf-grenoble.fr/

Publicités

9 réflexions au sujet de « Les convulsions fbriles »

  1. Je suis la maman d’un petit garcon de 14 mois 1/2 qui vient de faire des convulsions febrile simples (< 5 minutes).
    Voici mon temoignage.

    Dans notre cas, nous avons identifie 3 phases chez notre bebe:
    1) les secousses incontrolees de son corps, la bouche ouverte avec des petits bruits au fond de sa gorge et les yeux revulses. Pendant cette phase il semblait comme ‘inconscient’ – il ne me suivait pas du regard et ne reagissait pas au son de ma voix.
    2) apres les secousses, vient un court moment de grande fatigue, son corps a nu j’ai pu remarque la paleur (presque gris) de sa peau. Petit a petit, ses yeux cherchaient le ‘contact’ avec mon visage. Il ne disait rien, il n’a meme pas pleurer. J’ai leve son bras… il est retombe inerte, mon petit bonhomme etait comme a bout de force.
    3) juste avant l’arrivee des secours, il a commence a emettre des petits rales tres faible et j’ai remarque que ses doigts s’etaient raidis/crispes. Il avait egalement quelques petits tremblements du menton.
    Un samedi soir, peu apres minuit et en moins de 3 minutes, nous avons assiste impuissant et appris malgre nous ce qu’etaitent des convulsions febrile.

    Bien que rassurer par le medecin qui a vu mon petit garcon aux urgences d’Eindhoven (Pays-Bas), nous avons passe la journee a lire tout ce qui pouvait parler de ‘convulsions febrile’. L’information est clef pour des parents en detresse et a la recherche d’information, d’explications et surtout de conseils sur les « do & don’t do » lorsque votre enfant est pris de convulsions.
    Pour etre honnete, je me suis sentie demunie, j’ai panique parce que j’ai cru perdre mon bebe. Aujourd’hui je sais ce que sont les convulsions febrile simples et complexes, je sais aussi qu’elles sont benignes bien qu’impressionantes mais surtout je sais ce qu’il faut faire (et ne pas faire).

    J'aime

  2. bonsoir j’ai le meme probleme avec mon bebe mariem qui a fait une convulsion fébrile a cause d’une otite(infection d’oreille) et maintenant je lui donne la depakine comme traitement et je sais pas quoi faire pour la dépakine comme traitement pour 5 ans c’est trop surtout qu’elle a fait une seule convulsion febrile a l’age de 6 mois et maintenant elle a 8 mois svp donnez moi votre opinion

    J'aime

  3. Bonjour,
    J’ai 40 ans… Epileptique depuis l’âge de 20 ans et hopitalisée à 3 ans pour convulsions fébriles.
    Je prends de la dépakine chrono 500 (LP).
    Je pense que le rythme de vie d’une personne peut être un facteur déclenchant de l’epilepsie lorsqu’enfant nous avons subi des convulsions.
    Les miennes étaient très fortes et aujourd’hui je suis pharmaco-dépendante.
    A cause des malformations possibles, j’ai peur d’avoir un enfant.

    J'aime

  4. bonjour mon fils aussi a 14mois il a fait 2 convulsion en l’espace de 6h febrile aussi les meme phase que toi; sauf que ca a durer plus longtemps et que la dernière il netait pas conscient il ne suivait pas du regrd;
    c’est horrible; j’ai trop paniquer crier et tout il ne fallait psa
    il faut essayer dallonger lenfant sur le coté et lui parlait calmemant et surtout bien observer son comportement (levre bleu/non; tremblement durée; yeux .. etc) ca bien souvant les secours arrive apres la crise; e ilfaut leur expliquer distinctement..
    pour la deuxième crise je lui ai mis du valium intra rectum qui calme direct les tremblements; avec une seringue; apres il a été hosptaliser et maintenant il est sous depakine jusqu’a ses 2ans

    J'aime

    1. Bonjour,

      La meme experience m’est arrivee la nuit derniere. J’ai vraiment cru que ma fille de 3 ans etait en train de mourir. Au depart, je pensait qu’elle s’etouffait avec son vomi. J’ai voulu mettre mes doigts dans sa bouche pour lui degager la gorge, mais impossible de l’ouvrir. Elle tenait ses dents serre. Notre fille a ete transportee en ambulance aux urgences ou ils ont fait une prise de sang pour verifier que c’etait bien une convulsion febrile, et non pas des convulsions causes par une autre maladie. C’est arrive a 4h du matin, et 3 heures plus tard nous etions de retour a la maison. Plus de peur que de mal! Quelle nuit…

      J'aime

  5. bonjour marie thérèse,
    eh bien nous ne pouvons guère vous répondre nous ne sommes pas médecins, mais journalistes, c’est à votre médecin qu’il faut poser la question. Bon courage

    J'aime

  6. Bonjour,
    Mon fils en est a sa 5 eme crise de convulsions toujours du à la fièvre nous sommes obligés de lui passer a la fin du mois encéphalogramme, bilan ophtalmo et fond d’oeil et Irm, je stresse beaucoup, j’ai peur qu’il est quelquechose au cerveau c’est terrible et l’attente est longue !! Bon courage à tous les parents c’est vraiment pas évident à gérer !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s