Le commentaire d’Olivier à propos des cures thermales m’a donné l’idée de vous informer sur la procédure à suivre pour obtenir la prise en charge de ces cures. Je ne peux que vous le conseiller si vous avez la possibilité de faire une cure au moins annuellement. Lisez notre sujet sur les cures, les curistes sont unanimes ! Voir le reportage sur les thermes Marlioz, spécialisés dans les maladies respiratoires et sur les thermes Chevalley spécialisés dans la rhumatologie. Les soins prodigués font des merveilles sur différentes pathologies, rhumastismes, ORL… Outre l’aspect thérapeutique, les établissements sont généralement situés dans des villes thermales de montagne ou près de l’océan. Le dépaysement et le grand air sont aussi d’excellents remèdes !

Il faut savoir qu’une cure thermale prescrite par un médecin peut être partiellement remboursée par la Sécurité sociale. Les frais de transport et d’hébergement peuvent être également pris en charge selon les ressources de l’assuré. Après avoir sélectionné le lieu et la cure qui correspond à votre besoin, allez consulter votre médecin car pour bénéficier du remboursement d’une cure thermale, il faut que celle-ci fasse l’objet d’une prescription médicale. Le médecin devra remplir un formulaire de prise en charge, et préciser l’objectif thérapeutique de la cure ainsi que l’établissement dans lequel elle sera effectuée.

La Sécurité sociale prend en charge les cures thermales liées à :


– des affections des muqueuses bucco-linguales ;
– des affections digestives ;
– des affections psychosomatiques ;
– des affections urinaires ;
– la dermatologie ;
– la gynécologie ;
– des maladies cardio-artérielles ;
– la neurologie ;
– la phlébologie ;
– la rhumatologie ;
– les troubles du développement chez l’enfant ;
– les voies respiratoires.

Après réception du dossier, l’Assurance Maladie retourne un formulaire, constitué de trois volets, au bénéficiaire. Le premier volet est à donner au médecin thermal, le second à l’établissement thermal et le troisième est à envoyer après la cure à l’Assurance Maladie en cas de prise en charge des frais de transport et d’hébergement.

Le montant de la prise en charge est de :
– 70 % des forfaits de surveillance médicale et des pratiques médicales complémentaires sur la base d’un tarif conventionnel ;
– 65 % du forfait thermal sur la base d’un tarif conventionnel.

En outre, selon les ressources de l’assuré, les frais de déplacement et d’hébergement peuvent être pris en charge. Le plafond des ressources, pour l’année civile précédant la cure, est fixé à 14 664,38 euros. Ce plafond est majoré de 50% si la prise en charge concerne un ayant droit de l’assuré. Enfin, l’assuré peut obtenir des indemnités journalières si ses ressources, pour l’année civile précédant la cure, ne dépassent pas 32 184 €. Pour le calcul des ressources, tous les revenus du foyer sont pris en compte, y compris ceux qui ne sont pas soumis à l’impôt.

Téléchargez sur le site de l’Assurance Maladie votre formulaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s