club.jpg

Photo CC DR

À compter du 25 février, des messages sanitaires seront apposés sur les publicités pour les produits alimentaires ou les boissons sucrées. Les entreprises qui dérogeront à cette règle s’acquitteront d’une taxe au profit de la prévention et de l’éducation pour la santé.

À l’instar des publicités sur l’alcool ou des messages sanitaires sur les paquets de cigarettes, les campagnes publicitaires de produits agroalimentaires seront, dès le 25 février, affublées de quatre messages diffusés ou imprimés alternativement. Les pouvoirs publics français somment ainsi les industriels à s’impliquer dans la lutte contre un fléau de santé publique qui concerne 20 millions de Français en surpoids dont 6 millions d’obèses (contre 8 % en 1997). Les entreprises qui dérogeront à cette règle devront s’acquitter d’une taxe de 1,5 % du montant de leur investissement publicitaire, au profit de l’Inpes (Institut national de prévention et d’éducation pour la santé).

bal.jpg

Lire la suite

Publicités