dcp_0394.JPG
Photo BV.

L’UFC-Que Choisir dénonce la politique publicitaire de l’industrie agroalimentaire visant à orienter le choix des enfants vers des produits gras et sucrés. Sur les 217 spots alimentaires ciblant les enfants, relevés pendant 15 jours sur les plus grandes chaînes de télévision à l’heure des émissions enfantines, 89 % concernent des produits très sucrés ou gras !


Par une étude inédite rendue publique aujourd’hui menée auprès de 352 familles et 704 personnes, l’UFC-Que Choisir a mesuré l’influence de ces publicités sur le comportement alimentaire des enfants : 1- Globalement, les publicités participent activement à la construction de « l’idéal alimentaire » des enfants. Entre les repas, 60 % d’entre eux sollicitent viennoiseries, confiseries, gâteaux gras ou sucrés, et au petit-déjeuner, 64 % réclament des céréales très sucrées, des viennoiseries, gâteaux et confiseries, produits qui font l’objet de l’investissement publicitaire le plus massif. 2- Au-delà des préférences, les publicités influencent les comportements alimentaires des familles. Dans les placards et réfrigérateurs des familles visitées, les céréales très sucrées sont effectivement sur-représentées (31 %). Globalement près d’un produit sur deux destiné au petit-déjeuner est complètement déséquilibré du point de vue nutritionnel. 3- Les enfants très exposés à la télévision et donc aux publicités alimentaires (30 % de l’échantillon) ont dans leurs placards et réfrigérateurs une proportion plus forte encore de produits de marques trop gras et sucrés destinés au petit-déjeuner ou aux « en-cas »… En concentrant sa puissance de feu publicitaire destinée aux enfants sur des produits manifestement déséquilibrés, l’industrie agroalimentaire participe ainsi à l’augmentation alarmante de l’obésité infantile. Actuellement, 14 millions d’enfants européens sont en surpoids et plus de 3 millions sont obèses. En France, le nombre de personnes obèses ou en surpoids augmente de 5,7 % chaque année. A ce rythme, l’ampleur de la pandémie sera dans 20 ans équivalente à celle qu’elle est aujourd’hui aux Etats-Unis où 66 % des personnes sont en surpoids ou obèses ! Alors que le projet de directive « Télévision sans frontières » s’apprête à élargir la présence publicitaire sur les écrans, l’UFC-Que Choisir et les grandes associations de consommateurs européennes exigent l’interdiction des publicités pour les produits alimentaires trop riches en graisses, sucre ou sel pendant les programmes pour enfants !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s