9.jpg

Agence France-Presse Rome : « L’agence des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a dit craindre mercredi que la forme la plus virulente de la grippe aviaire ne gagne le continent américain après avoir frappé l’Asie, l’Europe et l’Afrique. La FAO prone une stratégie de prévention dans un livret d’information destiné aux éleveurs de volailles d’Amérique latine et met en garde contre les conséquences d’une arrivée du virus H5N1 sur le continent américain, premier producteur mondial de volailles. «Les oiseaux sauvages, notamment aquatiques, qui suivent les routes migratoires depuis la Sibérie orientale vers l’Alaska ou depuis l’Islande vers le nord du Canada via le Groënland, pourraient être à l’origine de l’introduction du virus sur le continent américain», a estimé la FAO dans un communiqué. Lire la suite