« L’épidémie de chikungunya continue de progresser, inexorablement, même si le nombre de nouveaux cas est en légèrement diminution, indique le Journal de l’île de la Réunion. Au 26 février, 186 000 Réunionnais avaient été contaminés par le virus depuis le début de l’épidémie et 93 personnes en sont mortes, plus ou moins directement.

La dengue semble pointer le bout de son nez, même si aucune forme sévère n’a été à ce jour signalée par les hôpitaux de l’île. Depuis le 1er janvier, vingt-trois cas positifs de dengue ont été communiqués aux autorités sanitaires, majoritairement dans le nord de l’île. Il s’agit de cinq cas de dengue et de dix-huit co-infections dengue-chikungunya. Reste encore à confirmer ces résultats et surtout à s’assurer s’il s’agit ou non de cas autochtones de dengue. Dans l’affirmative, il y aurait encore de sérieuses craintes à avoir. Une épidémie de dengue qui viendrait, même tardivement, se greffer à l’épidémie de chikungunya, avec qui elle partage le même vecteur, serait assurément le pire des scénarios envisageables. Il convient, dès lors, de se protéger des moustiques et ce plus que jamais. » Le virus poursuit sa route également dans les autres îles de l’océan, plus de 2 000 cas à Mayotte et 4 000 aux Seychelles. Point complet sur l’épidémie sur le site de l’institut de veille sanitaire.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s