Testé pour vous : les anti-moustiques de l’été 2017

Avec les beaux jours et les fortes chaleurs, les soirées en extérieur s’éternisent et les fenêtres des habitations sont largement ouvertes… pour le plus grand plaisir de petits convives assoiffés de sang ! Eh oui, les moustiques sont d’insatiables vampires qui finissent souvent dans les chambres à coucher. Pour éviter le désagrément des piqûres et dans certaines régions de déclarer des maladies comme la dengue (présente dans le sud de la France depuis quelques années), des solutions existent pour repousser ces indélicates bestioles.

Déjà prenez de bonnes habitudes et préparez le terrain : videz les coupelles d’eau des plantes et recherchez toutes les flaques d’eau stagnante susceptibles d’abriter des larves. Les moustiques ont besoin de très peu d’eau pour se reproduire. Les oeufs de l’Aedes Aegypti (vecteur de la dengue, du zika et du chikungunya) peuvent survivre à l’état sec pendant de longs mois, voire plus d’une année. Ce sont les femelles qui piquent, elles interviennent dans un périmètre réduit à 400 m essentiellement autour des habitations.

Parlonssante.com a testé à Tahiti dans une zone de forte présence des moustiques tigres et Aedes Aegypti,  divers répulsifs. Voici nos recommandations :

Le top des répulsifs pour Parlonssante.com

Sur la peau notre numéro 1 c’est le lait répulsif 25% Icaridine, peaux sensibles MOUSTIDOSE des laboratoires Gilbert. Un lait très simple à utiliser en spray, qui ne colle pas et est hypoallergénique. Nous l’avons testé durant plusieurs années, sans aucun effet secondaire. Il s’utilise sur la peau des enfants dès 6 mois, mais aussi au quotidien pour toute la famille.

Attention à bien protéger les zones non couvertes par les vêtements car les moustiques sont très fourbes et piqueront là où vous aurez oublié d’appliquer la crème.

Pour la chambre, deux types de produits efficaces : le top c’est le diffuseur avec flacon de la marque RAID à mettre dans une prise électrique, pas trop près du lit quand même. Autre option, les tablettes que l’on met également dans des prises, elles sentent un peu et sont moins efficaces que le diffuseur liquide. Hélas les gammes « naturelles » sans produits chimiques ne sont pas efficaces dans des zones très infestées.

A bannir : les tortillons incandescents qui se consument au sol et ont un puissant dégagement de fumée. Ils sont toxiques à respirer (on ignore d’ailleurs la réelle composition de ces produits) sans compter la dangerosité qu’ils représentent en termes d’incendie et de brûlures. Posés au sol, ils représentent un objet attractif pour les enfants et sont en cause dans de nombreux accidents.

Sans intérêt : les bombes d’insecticides qui polluent l’air et ont un effet limité à leur manipulation. Idem pour les plaquettes à poser sur les armoires (efficaces pour les mouches, mais inutiles pour les moustiques). Sans intérêt et coûteux également les bracelets répulsifs vendus aux caisses des pharmacies.

Enfin, pour vos dîners et pique-niques de cet été 2017, notre coup de cœur, la lampe anti-moustique Thermacell. Légère, pratique, performante, elle est une bonne option pour protéger les convives lors de tous vos événements en extérieur. Son design et sa lumière douce font d’elle un indispensable de cet été métropolitain. Sous les tropiques où son utilisation sera quotidienne, le changement fréquent des cartouches (12h) peut représenter un coût non négligeable.

IMG_1924
L’arme fatale contre les moustiques : la raquette électrique : touché = grillé !

Enfin, l’arme fatale recommandée -surtout dans les territoires ultra-marins- la raquette électrique, efficace et… gratifiante. Car oui, après un revers à la Nadal quand le moustique grille et claque sur votre raquette après vous avoir empoisonné à table et ravagé les jambes, on a un sentiment, comment dire… de satisfaction !

Allez bon été à tous !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s