Ebola : le virus qui fait trembler l’OMS

L’Afrique de l’ouest est secouée par la plus virulente des épidémies de fièvre hémorragique à virus Ebola. 1.323 personnes ont été touchées, 729 ont succombé à ce jour, au cours de l’épidémie la plus importante jamais observée. Cette redoutable maladie pour l’homme compte un taux de létalité pouvant atteindre 90%. C’est l’une des maladies les plus virulentes au monde. L’infection se transmet par contact direct avec du sang, des liquides organiques ou des tissus de personnes ou d’animaux infectés. Les personnes gravement malades ont besoin de soins intensifs. Pendant une flambée, les plus exposés à l’infection sont les agents de santé, leur famille et les personnes en contact rapproché avec des malades ou des patients décédés. L’infection peut cependant être maîtrisée moyennant des mesures de protection recommandées dans les dispensaires et les hôpitaux, lors de rassemblements ou à domicile.

Une réunion d’urgence s’est déroulée ce mercredi 6 août, pour estimer le risque de propagation au niveau international. Le Directeur général de l’OMS et les présidents des pays d’Afrique de l’Ouest touchés par la flambée de maladie à virus Ebola s’étaient rencontrés vendredi dernier pour présenter un nouveau plan de riposte commun, d’un montant de 100 millions de dollars (US$), dans le cadre d’une campagne internationale, régionale et nationale de lutte intensifiée destinée à maîtriser la flambée.

Le virus Ébola vu au microscope électronique. Ce parasite transmet une maladie mortelle contre laquelle n'existent aucune vaccination ni aucun traitement curatif. © UW-Madison School of Veterinary Medicine
Le virus Ébola vu au microscope électronique. Ce parasite transmet une maladie mortelle contre laquelle n'existent aucune vaccination ni aucun traitement curatif. © UW-Madison School of Veterinary Medicine
Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s