Nous: malades, enfants, parents, amis, sœurs, frères, proches, maris, femmes, compagnons, professionnels de santé, voulons marquer notre inquiétude. Inquiètes et inquiets, nous le sommes de la fin programmée par le gouvernement du Plan Maladies Rares.

Perfectible, ce Plan mis en place en 2005 et s’achevant fin 2008 a permis aux 4 millions de malades souffrant d’une des 8000 maladies orphelines de briser le huis clos de l’invisibilité et, pour nombre d’entre eux, d’entrevoir l’espoir.

L’espoir de ne plus entendre résonner, de consultations médicales en urgences hospitalières, les paroles du refrain de l’errance : « je ne comprends pas de quoi vous souffrez ».

L’espoir de savoir qu’enfin dans des laboratoires on tente de comprendre un mal singulier.

L’espoir que dans les facultés, les médecins de demain entendent parler des maladies orphelines.

L’espoir que la vie quotidienne de dizaines de milliers de familles soit facilitée par des aides concrètes.

L’espoir que cesse le combat permanent des familles contre la méconnaissance des administrations.

Et qui sait un jour, cet espoir encore inaccessible aujourd’hui de ne plus souffrir, en bénéficiant de traitements probants pour nos maladies.

Dramatique, le désengagement de l’Etat transformerait chaque jour de l’année 2008 en un pas de plus vers le retour à l’invisibilité meurtrière. Refusant cette fatalité, nous nous mobilisons en demandant solennellement au gouvernement de ne pas oublier les 4 millions de malades porteurs de maladies orphelines.

Avec la Fédération des Maladies Orphelines et les associations de malades nous demandons un Plan d’amélioration pour poursuivre et renforcer la prise en charge des maladies orphelines et souhaitons:

* la reconnaissance par tous de la spécificité des maladies orphelines;

* le fléchage des dépenses et des actions prévues par le Plan;

* la poursuite de l’engagement financier spécifique de l’Etat dans la recherche sur les maladies orphelines;

* l’amélioration et le développement de la lutte contre l’errance diagnostique;

* la fin de l’arbitraire dans les décisions de prise en charge des soins;

* l’amélioration de l’accès aux prestations sociales existantes pour les malades et leurs proches.

Signez la pétition pour demander à l’Etat d’assumer ses responsabilités et de soutenir la recherche médicale sur les maladies rares, redonnez de l’espoir aux malades et à leurs familles, signez !

Publicités

Une réflexion au sujet de «  »

  1. Ni pauvre ni Soumis … La FMO , Fédération des Maladies Orphelines… Se sent elle concernée…?

    En recherchant un peu … Et je continue à chercher… De grands absents dans cet élan de solidarité et de revendications:

    Le collectif des Démocrates Handicapés
    La fédération des maladies orphelines
    L’AFD
    La LFSEP
    L’Association Française du syndrome de RETT
    Alliance Maladies Rares

    Rien sur leurs sites …
    Absents de l’appel…

    Peut-être qu’ils ne sont pas concernés par le handicap , la maladie et les problèmes financiers des malades les moins fortunés?
    Grave!
    J’espère que ces associations rectifieront vite cet assourdissant silence!!!! D’autant qu’elles lancent des appels à soutien …
    Et que leurs inquiétudes sur le plan recherche … Aides aléatoires et arbitraires … Prestations sociales … Sont de plus en plus justifiées…
    Faut qu’ça roule!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s