Initiez-vous aux gestes qui sauvent

A peine 6 % de la population française est titulaire d’un diplôme de secouriste. C’est peu lorsque l’on sait que 50 % des décès annuels (accidents de voiture, du travail ou domestique) pourraient être évités si une personne pratiquait sur place les gestes qui sauvent : stopper une hémorragie, désobstruer les voies aériennes de quelqu’un qui s’étouffe ou encore procéder à une réanimation cardio-pulmonaire suite à une noyade ou à un malaise. Tous ces actes de secourisme ne s’improvisent pas. Maladroitement effectués, ils peuvent mettre en danger la vie de la victime. Pour les appliquer, il faut donc les apprendre. La Croix-Rouge française est le premier formateur de France de ces fameux gestes qui sauvent. Chaque année, 200 000 diplômes sont décernés… Une goutte d’eau ! Lire la suite

Les chiffres cls

· En France, chaque année, 15 000 personnes décèdent des suites d’un accident domestique, 6 000 d’un accident de voiture et 1 000 sur les lieux de travail. Selon la Croix-Rouge française, plus de la moitié de ces victimes pourraient être sauvées si un proche capable de mettre en pratique « les 10 gestes qui sauvent » intervenait rapidement. Premier éducateur aux premiers secours, la Croix-Rouge française assure 50 % des formations grand public grâce à l’engagement de ses 3 000 formateurs qui ½uvrent dans l’un des 900 centres de formation et délivre chaque année 200 000 diplômes. La formation coûte environ 60 euros. C’est l’observatoire national de secourisme qui gère les agréments des formations.