Acouphène

La sophrologie pour faire « taire » les acouphènes

Bourdonnements, sifflements, tintements, battements… L’acouphène est un symptôme complexe qui touche près de 17 millions de personnes de tous âges en France, dont près de 4 millions de façon permanente. Simple gêne pour les uns, véritable souffrance pour les autres, ce trouble peut toucher une oreille, les deux, être persistant ou intermittent.

Si l’on pense d’entrée à un choc dans l’oreille ou à un abus de décibels comme éléments déclencheurs, une maladie, un dysfonctionnement de l’oreille interne, des médicaments, des traitements (notamment la radiothérapie), mais aussi le stress, l’anxiété peuvent en être la cause. Souvent considéré comme une maladie, l’acouphène n’est en fait qu’un symptôme. Les traitements de ces « bruits » non-générés par l’extérieur sont aussi multiples que leurs causes et leurs caractéristiques d’un individu à l’autre. Un bilan ORL est un préalable indispensable dès leur survenue.

Lire la suite « La sophrologie pour faire « taire » les acouphènes »
Bien dans sa peau, Médecines naturelles, ORL, Sophrologie

A comme Acouphènes

Bourdonnements, sifflements, tintements, battements… L’acouphène est un symptôme complexe qui touche près de 17 millions de personnes de tous âges en France, dont près de 4 millions de façon permanente. Simple gêne pour les uns, véritable souffrance pour les autres, ce trouble peut toucher une oreille, les deux, être persistant ou intermittent.

Si l’on pense d’entrée à un choc dans l’oreille ou à un abus de décibels comme éléments déclencheurs, une maladie, un dysfonctionnement de l’oreille interne, des médicaments, des traitements (notamment la radiothérapie), mais aussi le stress, l’anxiété peuvent en être la cause. Souvent considéré comme une maladie, l’acouphène n’est en fait qu’un symptôme. Les traitements de ces « bruits » non-générés par l’extérieur sont aussi multiples que leurs causes et leurs caractéristiques d’un individu à l’autre. Un bilan ORL est un préalable indispensable dès leur survenue.

Source : Futura-sciences.com

On peut distinguer deux grandes « familles » d’acouphènes :

  • L’acouphène dit « objectif » perceptible par des tiers et même enregistrable. Il s’agit de troubles musculaires (spams, dysfonctionnement de la trompe d’Eustache, etc) ou vasculaires (hypertension, souffle cardiaque, etc).
  • L’acouphène dit « subjectif » qui est le plus fréquent (95% des cas). Il n’est pas mesurable par un tiers et peut provenir d’un problème dans l’oreille ou du nerf auditif. Dans 85% des cas l’acouphène subjectif est chronique et associé à une perte d’audition.

Stress, anxiété, isolement, dépression… Il y a danger !

Lire la suite « A comme Acouphènes »