Gynécologie, Maladies des os, Témoignages

A 56 ans, Solange suit depuis 8 ans un traitement hormonal substitutif. « J’ai eu une préménopause banale. Mes menstruations se sont peu à peu réduites jusqu’à un arrêt total. J’ai eu quelques bouffées de chaleur la nuit, ce qui me réveillait. C’était assez gênant, mais il faut le dire, pas insupportable ». Travaillant dans le milieu médical, Solange était parfaitement informée des traitements médicaux. Lire la suite

Gynécologie, Maladies des os

L’ostéodensitomètre est un examen qui existe depuis une dizaine d’années. Il permet d’évaluer la minéralisation osseuse des patients, c’est-à-dire leur capital osseux. Il utilise les rayons X et est indolore. Deux à trois sites de mesures sont préconisés : la hanche, les vertèbres lombaires, le poignet. La durée d’une ostéodensitométrie est de 15 à 20 mn. A l’issue de l’examen, des courbes de mesure sont établies ; elles indiquent, via une courbe normale, le seuil d’ostéoporose et déterminent l’ampleur des risques de fractures et/ou de tassement de vertèbres.

Gynécologie, Maladies des os

· Coût de l’examen : 70 euros.
Faible prise en charge de la sécurité sociale, environ : 16,01 euros, la mutuelle rembourse 6,86 euros. Le patient perd donc 47,13 euros ! En fait, le calcul du remboursement s’effectue sur le montant d’une consultation spécialisée et non sur l’examen, qui n’est pas remboursé. « L’ostéodensitométrie n’est pas prise en charge par la sécurité sociale, comme de plus en plus d’examens, déplore le Dr. Bernard Cristalli, président de l’association des médecins indépendants de l’Essonne, président de l’association des gynécologues et obstétriciens libéraux, vice-président de la confédération nationale des associations de médecins libéraux.

Maladies des os, Maladies génétiques, Maladies rares

Fractures spontanées, scoliose grave, hématomes à la moindre pression… Les conséquences d’une ostéogenèse imparfaite (maladie de Lobstein) sont graves. Il s’agit d’une maladie génétique rare (NDLR : une cinquantaine de naissances par an) également appelée « maladie des os de verre » ou maladie de Lobstein (les premiers cas connus datent du 18e siècle). Elle est due à un défaut de collagène, élément principal de l’os, la peau, les tendons.

Des fractures spontanées…

D’autres manifestations de la maladie apparaissent couramment : petite taille, déformation des os, dents fragilisées et cassées, baisse de l’audition à l’âge adulte… Dans les formes sévères et modérées, un traumatisme minime suffit à provoquer des fractures et des déformations osseuses. Lire la suite

Maladies des os, Maladies rares, Témoignages

Durant deux ans, Cédrine et Stéphane ont vécu l’enfer de la suspicion de maltraitance à enfant. Leur bébé leur a été retiré à deux reprises, parce qu’un chef de service pédiatrie les soupçonnait de frapper leur nouveau-né. Le 13 juillet 2003, enfin, le tribunal des Yvelines (78) déclare un second non-lieu indiquant clairement que le petit Enzo est atteint d’une ostéogenèse imparfaite, une maladie qui provoque outre une fragilité extrême des os, des hématomes à la moindre pression sur la peau. Est-ce alors la fin du cauchemar pour Stéphane, Cédrine et Enzo ? Non. Le couple a terriblement souffert de cette épreuve. Il est brisé. Selon l’association de l’ostéogenèse imparfaite qui tenait le week-end dernier une rencontre nationale 10% des enfants atteints d’ostéogenèse sont placés en pouponnière suite à une erreur de diagnostic. Actuellement, il y aurait cinq cas de bébés atteints d’ostéogenèse imparfaite et qui seraient en pouponnière. Le manque d’experts et d’informations autour de cette pathologie a entraîné nombre de familles dans l’enfer des démêlés judiciaires. Lire la suite