Bien-être au travail, made in France

Upfeel.io une start-up française dédiée au mieux-être des salariés

Le bien-être au travail n’est pas qu’une tendance à la mode, mais bien une nécessité pour les entreprises aujourd’hui. La crise sanitaire que nous subissons depuis un an a profondément bouleversé nos relations sociales, personnelles mais aussi professionnelles.

La distance est devenue la règle, le télétravail la norme ! Ces nouvelles règles de vie sont sources de surmenage, de frais, d’anxiété, d’isolement, voire créatrices de souffrance mentale. Le bien-être au travail est donc naturellement source d’inspiration pour nombre d’entrepreneurs.

Upfeel.io une start-up française se lance cette semaine sur ce créneau en proposant une plateforme à destination des entreprises qui vise à contribuer au bien-être mental de leurs salariés. A l’origine du projet, un entrepreneur dans l’âme, Jonathan Ferrebeuf (fondateur de Adincube, spécialisée dans la publicité mobile).

C’est après avoir appris la mort tragique de son cousin, que Jonathan Ferrebeuf a souhaité donner du sens à une nouvelle aventure entrepreneuriale en contribuant à lutter contre l’isolement et la souffrance mentale des salariés. Sa start-up met en relation les employés avec des psychologues et des coaches certifiés de façon 100% confidentiel pour des consultations à distance ou en présentiel. L’accompagnement psychologique est gratuit pour le salarié, il est pris en charge à 100% par l’entreprise. Sur la plateforme, le salarié sélectionne une date de séance en fonction des disponibilités du psychologue ou coach choisi et évoque le motif de son besoin d’accompagnement : troubles anxieux, stress, confiance en soi, problèmes familiaux, insomnie, deuil, accompagnement au changement… « Il va sans dire que l’entreprise a tout à gagner à aider au bien-être psychologique de ses salariés. Un employé est plus productif lorsqu’il va bien et je suis convaincu qu’une telle plateforme peut offrir aux collaborateurs une parenthèse de développement personnel au milieu de journées de travail parfois très intenses », déclare Jonathan Ferrebeuf, fondateur de Upfeel.io

Confidentialité
des échanges,
coût pour l’entreprise, fonctionnement
de la plate-forme,
nous avons interrogé
le fondateur de Upfeel.io Jonathan Ferrebeuf

INTERVIEW

Parlonssante.com : Pour le salarié la confidentialité est primordiale, l’entreprise étant le « client », quelles sont les informations qui lui sont transmises contractuellement ?

J. F. : « Les seules informations auxquelles a accès l’entreprise, ce sont des données agrégées anonymisées, parmi lesquelles :

  • nombre d’inscrits à la plateforme
  • nombre de consultations réalisées

L’employé s’inscrit à la plateforme via son mail personnel. Aucune communication ne passe par son mail pro.  Mail professionnel et nom de l’entreprise lui sont demandés dans une autre section du site et sont uniquement utilisées dans une perspective de rattachement de l’utilisateur à l’entreprise cliente ». 

Quel est l’intérêt pour l’entreprise ? 

J. F. : « Tout d’abord, il est bon de rappeler que l’entreprise a une obligation légale de protéger la santé physique et mentale de l’employeur. Il y a actuellement des discussions pour définir les bonnes pratiques en matière de santé mentale pour le télétravail.

Aujourd’hui, il y a urgence : 70% des moins de 29 ans sont en détresse psychologique notamment à cause du télétravail. 

Les avantages pour l’entreprise sont nombreux : 

  • augmenter la productivité
  • renforcer sa marque employeur
  • aider l’employé à désamorcer des situations de blocage qui pèsent sur son bien-être mental 

Il est bon également de rappeler que nous sommes convaincus que la mission d’Upfeel restera actuelle une fois que la covid 19 sera derrière nous. Les souffrances des employés (burn out, stress, angoisse…) ne sont pas nées avec la Covid et y survivront…»

Nombre de maux, de mal-être sont liés au milieu professionnel, à des conflits au sein de l’entreprise. Si un salarié évoque un conflit professionnel avec sa hiérarchie lors des séances. Il sera assuré de la confidentialité de ses échanges ? 

J. F. : « Oui totalement. Contractuellement, l’entreprise accepte les règles du jeu dès le départ ». 

Est-ce qu’il ne risque pas d’y avoir des conflits d’intérêts ?

J. F. : « Dès lors que l’entreprise souscrit à notre service, elle accepte les règles du jeu. Les règles strictes de confidentialité sont rappelées conjointement par l’équipe RH et la nôtre au moment de la réunion de lancement d’Upfeel.io dans la société. Cette confidentialité totale est la pierre angulaire de notre service. Si une entreprise, aussi importante soit elle dans notre portefeuille de clients était amenée à vouloir revenir sur cet engagement, nous arrêterions immédiatement notre collaboration. Nous voyons un risque bien plus important que le risque de conflit d’intérêt, c’est notre risque « réputationnel ». Si jamais nous dérogeons à notre engagement de confidentialité, il n’y aura plus de service dans la mesure où aucun employé ne voudra aller se confier à nos psychologues et coaches». 

Quels sont les maux les plus fréquemment évoqués par les salariés ?

J. F. : « Nous lançons le service et nos premiers clients arrivent dans 10 jours. Parmi les sujets qui sont les plus évoqués par les RH (ressources humaines, NDLR) que nous rencontrons, il y a l’isolement et le stress liés au télétravail, équilibre vie pro/vie perso, deuils, burn out…»

Quels sont vos premiers clients ? 

J. F. : « Le premier client officiel est Ubisoft et une dizaine de nouveaux clients devraient être signés dans les jours qui viennent.  Nous rencontrons un engouement des RH depuis l’annonce du lancement d’Upfeel.io »

Au niveau de l’entreprise, comment est calculé le paiement sous forme d’un forfait d’heures de séances ou selon le nombre de salariés inscrits ?

J. F. : « L’entreprise paye un forfait par salarié par mois.  Cela se justifie par le fait que tous les salariés ont accès à la plateforme qui contient notamment du contenu de développement personnel inspirant.  Plutôt que de passer 5 à 10 minutes sur les réseaux sociaux dans la journée, l’employé a la possibilité de parcourir du contenu qui lui donne des clefs en terme de bien-être mental. 

Ce forfait est basé sur :

  • un taux estimé d’utilisation par les employés des coachs et psychologues (selon nos études, nous estimons que 20% des employés utiliseront un coach ou psy via Upfeel.io)
  • un plafond de séances / employé défini par l’entreprise. 

Périodiquement, il y a une réactualisation du montant payé par l’entreprise en fonction du taux d’utilisation concrète du service (si notre estimation de départ est trop haute, nous remboursons l’entreprise ; si elle est trop basse, nous lui demandons un complément). De cette façon, l’entreprise paye uniquement pour ce qui est utilisé ». 

Propos recueillis par Claire CHUNLAUD

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s