« Cette année, je donne mon sang ! » La plus belle des résolutions pour 2021 !

Chirurgie, leucémie, cancer… Les besoins en produits sanguins sont exponentiels depuis 15 ans. Pour soigner un million de malades par an, ce sont 10 000 dons par jour qui sont nécessaires. Et, en l’absence de substituts à ces produits, le don de sang reste le seul moyen de sauver des vies. A cela s’ajoute une durée de vie limitée dans le temps et des besoins grandissants. Au lendemain des congés scolaires et en plein cœur de la pandémie, approvisionner les stocks est une urgence vitale.

Les confinements à répétition ont eu un impact sur les dons, freinant la générosité de certains donneurs et pourtant les déplacements pour les dons de sang étaient autorisés. Mais une certaine confusion dans la communication à régner notamment sur les motifs de déplacements à cocher sur les fameuses attestations. Durant le couvre-feu, vous pouvez vous rendre sur un point de collecte en cochant « Aide aux personnes vulnérables » sur votre attestation. Au préalable, vous devrez prendre rdv par email afin de canaliser les flux et d’éviter l’encombrement des centres de don.

Nous vous proposons de découvrir ci-dessous un baromètre des groupes sanguins réalisé à partir de leur fréquence en France. Les groupes B- et AB- sont les plus rares avec moins de 1% de la population concernée. Qu’ils soient rares ou très répandus dans la population les besoins sont tout aussi importants, les premiers justement pour leur rareté et les seconds pour leur fréquence dans la population ! Ce qui nécessite une gestion des stocks rigoureuse face à des produits sanguins dont la durée de vie est limitée. Merci à l’Etablissement français pour son accueil lors de notre reportage à Epinay-sous-Sénart.

Lire la suite