Charlotte, 14 mois, a été emportée en juillet dernier par une méningite à pneumocoque. En deux jours, la petite fille pleine de vie que ses parents appelaient  » miss bonne humeur  » a succombé à une terrible maladie bactérienne. Un vaccin antipneumocoque existe, il n’est à ce jour pas remboursé par la caisse de prévoyance de Polynésie française (NDLR : la sécurité sociale locale) et surtout n’est pas systématiquement proposé aux familles. Ainsi, les parents de Charlotte ignoraient son existence malgré le suivi régulier des enfants chez le pédiatre qui les avait pris en charge des leur naissance.
Myriam, la maman, témoigne aujourd’hui pour prévenir, et informer, les familles de l’existence de ce vaccin. “Il faut vacciner les bébés, les prémunir de cette terrible maladie. Nous allons lutter pour cela”.

 » Un putain de vaccin ! Notre pédiatre ne nous a jamais parlé de l’existence de ce vaccin. Si nous avions su, nous aurions fait vacciner nos enfants. Il faut qu’on laisse le choix aux parents. Je sais aujourd’hui que le coût du vaccin (100 euros x 3) ne permet pas à toutes les familles de pouvoir protéger leur enfant, la CPS ne le rembourse pas, mais nous, nous aurions pu. Hélas, personne ne nous a dit qu’il existait « .

“Anormalement somnolente”

Myriam a consulté son médecin généraliste le jeudi matin car Charlotte, qui était un peu constipée depuis quelques jours, avait de la fièvre. “Le médecin a ausculté ma fille et m’a recommandé d’aller voir immédiatement mon pédiatre car il n’y avait pas de symptômes précis mais comme elle était anormalement somnolente cela ne lui plaisait pas du tout . Il a rédigé devant moi un courrier pour le pédiatre sans me donner plus de détails (j’ai su plus tard que mon généraliste l’avertissait  » de troubles neurologiques et de raideurs « )”.

Myriam se rend donc chez son pédiatre.

 » Il a parcouru la lettre dans son secrétariat, n’a pas levé les yeux sur Charlotte, a pris le client prévu, et nous sommes passé ensuite. Lors de la consultation, il a d’abord pensé à une infection urinaire mais au moment où il posait la poche pour recueillir les urines Charlotte a eu des selles. Il a donc diagnostiqué une gastro-entérite… Nous sommes restés près de deux heures en salle d’attente pour recueillir les urines de Charlotte, en vain. Je suis finalement rentrée chez moi, le pédiatre m’ayant simplement dit que l’on ferait l’analyse le lendemain. Il ne semblait pas inquiet donc moi non plus.

Jusqu’à cette poussée de fièvre, Charlotte était en forme

Elle avait eu un peu le nez qui coule quelques jours auparavant, mais comme souvent ont les bébés. Elle avait surtout vomi une fois par nuit depuis dimanche et cela avait été mis sur le compte de la gastro. De retour à la maison, Myriam donne à Charlotte ses médicaments.
 » Le vendredi matin, j’ai téléphoné à mon pédiatre pour lui dire que nous n’avions pas pu recueillir l’urine pour l’analyse. Je lui ai dit qu’elle buvait normalement et qu’elle avait mangé un petit pot de fruit en entier. Il m’a répondu que c’était positif et qu’une gastro, c’était l’affaire d’environ 3 à 5 jours”.

Les troubles neurologiques détectés

En soirée, les gémissements de Charlotte se sont amplifiés. Je l’ai prise dans mes bras et nous sommes partis aux urgences de Mamao. La prise en charge m’a semblé trop longue. Ma fille avait les yeux mi-clos, les mains crispées et des points rouges sur les bras. Enfin, l’équipe de pédiatrie l’a prise en charge et s’est battu jusqu’au petit matin. Les troubles neurologiques ont tout de suite été détectés. L’analyse de sang a confirmé une infection, le scanner n’a rien révélé d’anormal. Elle était déjà trop faible pour effectuer une ponction lombaire… Il a fallu l’intuber. Le pédiatre m’a prévenue que son petit cœur pouvait flancher…

Au petit jour samedi, Charlotte est partie”.

Il était 5h du matin, les parents de Charlotte ne connaissaient toujours pas le nom de la maladie foudroyante qui leur a volé leur bébé. La ponction lombaire a été réalisée et le diagnostic est tombée : méningite à pneumocoque… Une infection rare qui dans le meilleur des cas se traduit par une otite ou une sinusite et, dans le pire, par une septicémie, une pneumonie ou une méningite.
Un vaccin existe, il protège les nouveau-nés contre sept souches d’infections à pneumocoque, il s’appelle le Prevenar.

Propose recueillis par C.C.

Publicités

63 réflexions au sujet de «  »

  1. Ce que vous avez vécu avec votre petite fille je l’ai vécu avec mon épouse, les circonstances sont très semblables excepté l’âge.
    Elle n’était vaccinée, nous l’ignorions, son médecin ne nous l’a jamais conseillé, alors que l’on sait maintenant que c’était une adulte à risque, elle avait été splénectomisé il y à 30 ans des suites d’une maladie de Hodking. C’est l’hôpital qui nous l’a dit 24 H après son entrée, quelle pauvre médecine de ville nous avons !
    C’est scandaleux ce manque de vigilance, cette ignorance de certains médecins.
    Aujourd’hui le vaccin anti-pneumococcique coûte 15€, les 4 mois d’hôspitalisation reviennent à 152000 € plus une mère de famille de 56 ans prématurément disparue.
    Il me semble que j’ai la même colère que vous et je m’associe à votre démarche:
    J’ai été militaire en Polynésie il y a bien longtemps et je vous envoie mes meilleures pensées.
    Jean-Pierre

    J'aime

  2. Mon mari et moi faisons également partie des parents endeuillés depuis le 8 janvier 2007, date à laquelle notre « miss monde » Agathe agée de 17 mois a été emportée par la méningite à pneumocoque.
    je n’avais jamais entendu parler de ce vaccin « prévenar », personne ne me l’a jamais proposé pour aucun de mes trois enfants.
    Je garde des enfants et il a fallu que je regarde le carnet de santé d’un petits pour me rendre compte qu’il avait eu des injections que mes loulous n’avaient pas eu.
    J’en ai parlé à ma pédiatre, nous avions décidé que ma fille aurait sa première injection fin novembre 2006.
    Agathe, à cette date a fait une bronchite asthmatiforme, ma pédiatre a alors décidé de ne pas l’embêter avec le vaccin avant les fêtes de Noël et donc de lui faire l’injection en début d’année.
    Seulement Agathe n’a pas attendu jusque là… Le jeudi 4 janvier elle a eu de la fièvre et une petite constipation. J’ai pris RDV chez mon medecin traitant, nous y sommes aller le vendredi soir. A l’oscultation il à conclu à un début d’angine et d’otite, Agathe était également en comptage de la varicelle puisque mes deux garçon venaient de l’avoir;tout le vendredi Agathe était bien, sans fièvre, joyeuse…..
    Le samedi 6 quand je suis aller dans sa chambre elle avait 40,2°, lorsque je l’ai changée elle a vomis. Je suis donc aller directement voir ma pédiatre qui a conclu à un début de gastro et m’a renvoyée chez moi avec pour consigne de donner à boire à ma fille toutes les 10min. Bête et disciplinée j’ai suivi ses consignes. Elle ne s’est absolument pas inquiétée sur l’état de somnolence d’Agathe au moment de la consulttion et n’a même pas consulté son PC, sinon elle aurait vu que ma louloute n’était pas vaccinée et moi bien entendu j’étais à cent lieux de penser à ça. Toute la journée de samedi j’ai appelé l’Hopital parce que j’étais inquiète mais là encore on m’a répondu que l’état de ma poupée était normal : une gastro vous met à plat!!!!!
    Alors j’ai continué à faire boire Agathe et à faire baisser la fièvre.
    Le dimanche matin quand je suis aller la voir elle avait les yeux vide, noirs, elle ne me reconnaissais plus.
    Arrivée à l’hopital elle a été prise en charge en pédiatrie et perfusée tjrs pour sa gastro.
    Quand le pédiatre est arrivé, à la vue de ma fille il a demandé immédiatement une PL et le résultat était net. Tout de suite il nous a dit que c’était une méningite, restait à determiner le type.
    Quand le verdict est tombé j’ai cru mourrir… un pneumocoque voir cepticémie.
    Toute la journée elle à été sédatée, antibio, anticonvulsifs etc…
    Dans la nuit de dimanche à lundi vers 5h je l’ai vu avoir des spasmes, le pédiatre a alors demandé qu’elle soit transferée en réa où elle serait intubée et endormie pour faciliter les traitements et ne pas qu’elle ait mal.
    Ses jambes se marbraient de violet et jaune, ses orteils étaient noirs, elle ne réagissait plus. Ses globules blancs étaient remontés à leur taux normal mais ses plaquettes ne sont jamais reparties;
    Le pédiatre lui a fait pratiquer un électroencéphalogramme qui c’est révélé mauvais (résultat pouvant être faussé par le traitement anticonvulsif). Ils lui ont alors fait passer un scanner et là ce fut le coup de masse….le sang n’allait quasi plus au cerveau: ma poupée était en mort cérébrale.
    A 19H on me l’a donnée dans les bras, son coeur battait à 250pul/min, c’est la dernière fois que j’ai senti sa peau contre la mienne.
    le reste se passe de commentaire, mon bébé est parti à 20h25, elle était tjrs dans mes bras.

    Ma chérie papa et maman t’aiment à jamais, tes grands frères t’aiment fort et nous pensons à toi chaque jour que dieu fait. On va se retrouver un jour et ce sera le grand bonheur. Ta Maman.

    J'aime

  3. Chère Madame,

    Votre témoignage est bouleversant et les mots sont difficiles à trouver dans de telles circonstances, mais nous vous avons lue et nous souhaitons par ce commentaire vous le faire comprendre. J’ai rencontré les parents de Charlotte dont vous avez lu le témoignage ci-dessus… C’est insupportable que de tels drames se déroulent encore en 2007 en France alors que des vaccins existent depuis des années ! C’est insupportable…
    Chère Madame, je vous sens entourée, prenez soin de vous, de votre époux, de vos enfants, nos pensées vous accompagnent, vous n’êtes pas seule, la toile est là pour cela, votre commentaire ne s’est pas égaré dans un océan d’indifférence, non il a été lu et le sera encore pendant longtemps. Revenez vous exprimer ici quand vous le souhaitez, Chère Madame, nous pensons à vous,

    La rédaction de http://www.parlonssante.com

    J'aime

  4. Je vous remercie d’accorder tant d’importance à nos messages de souffrance…..
    Aujourd’hui j’ai décidé de ne rien faire contre le corp médical qui de toute façon est en faute…mais à qui la faute? Au premier pédiatre d’Agathe en Normandie où elle est née et qui ne m’a jamais parlé de tout ça ou bien à ma pédiatre actuelle qui ne s’est pas alarmée à la vue de ma fille ce samedi matin ou bien encore à moi, sa maman, qui ai écouté bêtement les conseils des medecins et autres infirmières de l’hopital, qui me disaient de rester chez moi. Je ne sais pas et je culpabilise énormément même si ce n’était pas ma faute!!
    Aucun procés ne me rendra ma fille c’est tout.
    Je pense aujourd’hui que l’on ne doit plus laisser le choix aux parents quant à ce vaccin (prévenar), il devrait être obligatoire et ne pas le faire est en quelque sorte condamner son bébé à mort s’il n’a pas la chance d’échaper à la maladie.
    Je ne souhaite une telle souffrance à personne.
    La vie continue, surtout quand il y a d’autres enfants, ils sont là et heureux de vivre, nous devons être fort pour eux et pour tous ces petits Anges qui nous regardent de là haut et ne veulent pas nous voir triste. Nous pleurons de notre souffrance, du vide laissé, de leur absence alors qu’ils sont bien, reposés, délivrés de toutes souffrances, en fait nous pleurons pour nous.
    Agathe sera toujours présente dans notre coeur et nos pensées, son papa et moi comme ses deux grands frères à qui elle manque beaucoup.
    A notre poupée d’amour.

    J'aime

  5. Bonjour à tous,
    J’ai lu avec attention vos témoignages et différents diaslogues et viens à mon tour témoigner de la disparition de ma petite Julie, le 31/01/07 agée de 5 mois. Julie a montré un peu de fièvre les jeudi et vendredi précédents, mais rien de bien méchant comme nous l’a confirmé le docteur qui la suivait.En revanche, le samedi 27/01, sa fièvre est montée à 40 et un peu plus. Nous l’avons ramené chez le médecin qui a bien regardé si elle faisait une méningite pendant son auscultation (détection de la nuque + réactivité des pupilles, mais Julie n’avait aucun symptome. Nous sommes repartis chez nous avec de l’ibuprofène complétant le paracétamol qu’elle avait déjà. Le lendemain, après avoir passé une nuit agitée, je l’ai trouvée qui convulsait et nous l’avons donc ramené chez le même médecin qui l’avait ausculté la veille. Il nous a envoyé aux Urgences car en l’espace de 02h00, une de ses pupilles s’étaient fixée. elle n’avait toujours pas de nuque raide. Aux urgences, une PL a décelé une méningite à pneumocoque. Je vous passe les heures terribles d’attente pour savoir dans quel « état » était notre enfant…. dérivation dans le crâne, dialyse pour ses reins, bref un cauchemar…. Julie ne s’est jamais réveillée et avant hier nous avons reçu les résultats de ses analyses sanguines. Le pneumocoque trouvé n’est pas contenu dans le vaccin proposé actuellement…. donc même si nous l’avions faite vacciner, ça n’aurait rien changé…. Notre bébé est parti et avec elle toute notre envie de vivre au jour le jour. C’était notre premier enfant…. Comment peut on tenir le choc et reprendre une vie normale après ça ? Je n’en veux à personne car tout le corps médical a fait son boulot correctement…. Je n’en veux qu’à la vie qui ne nous a pas épargné….depuis nous vivons un cauchemar….

    J'aime

  6. Je viens de lire vos témoignages, et j’en ai pleuré… Mon fils Paul, âgé 18 mois, sort de 10 jours d’hospitalisation, suite à une méningite à pneumocoque, qui semble-t-il a été détectée et soignée à temps.
    Enfin soulagée quant au diagnostic vital, je m’inquiète des séquelles éventuelles, et c’est en recherchant de l’info à ce sujet que j’ai trouvé vos témoignages, poignants.
    Je déplore les mêmes anomalies que les autres parents : aucune information sur les vaccins existants, et surtout un gros problème au niveau du diagnostic : il m’aura fallu consulter 4 fois, et 3 médecins différents en 5 jours pour qu’un d’entre eux finisse par nous parler, à mots couverts, d’une suspicion de méningite.
    La suite : ponction lombaire en urgence, puis 8 jours d’antibiothérapie par voie intraveineuse…. Notre petit s’en sort, mais nous attendons la suite en ce qui concerne les séquelles éventuelles… et impossible d’avoir un rdv chez un ORL avant la mi-août (!)…
    Comme vous, deux médecins différents m’ont d’abord parlé de gastro, voire d’infection urinaire, et m’ont renvoyée chez moi avec une ordonnance de paracétamol (!!!) pour lutter contre une fièvre rebelle.
    Heureusement, j’ai été tenace et le troisième médecin consulté clairvoyant!…
    Désormais, je vais faire tourner l’info autour de moi : un vaccin existe, il faut le faire savoir.
    Et surtout, dès qu’un petit chauffe, ne mange plus, ne joue plus, il faut filer immédiatement aux urgences.
    J’envoie tout mon soutien aux parents endeuillés, et espère que parler du problème évitera d’autres drames.

    J'aime

  7. Merci Frédérique de ce témoignage, embrassez bien votre bout de choux pour nous tous. Vous avez raison, il faut être extrêmement vigilant avec les bébés, surveiller leurs changements d’attitude, leurs maintiens, et surtout il faut prévenir en demandant à son médecin de vacciner préventivement !!! Parlez en autour de vous tous, chers internautes, il faut vacciner les bébés contre ce terrible virus, nous ne pouvons pas protéger nos bébés de tous les maux, alors lorsqu’il existe un vaccin !!! Il faut l’utiliser pour éviter que de tels drames ne se reproduisent…

    J'aime

  8. je viens de perdre ma fille de 3 mois aujourd’hui d’une meningite a pneumocoque c tres dificil elle a commencer par avoir une otite puis le lendemain elle a commencer a faire des convultions la le samu est venu le medecin ma tou de suite di que cétai une meningite ensuite a lhopital il lui on fai une ponction lombaire et un scaner il on vu que son cerveau etai toucher malgré les antibiotique elle est rester 1 semaine dans le comma elle nous a quité aujourd’hui le 2 mai cétai et sa resterai ma jolie poupée il fau vraiment faire kelke chose contre cette maladie

    J'aime

  9. Cheres mamans, je pleure avec vous pour vos bebes d’amours, et vous envoie mon amitié … Notre petit Santiago, 16 mois, est sorti indemne la semaine derniere de cette horrible meningite a pneumocoque… Mon mari medecin a lui meme compris qu il s agissait d une meningite apres un jour de somnolence, de vomissements abondants, et surtout, d une raideur dans le cou. Santiago est pourtant vacciné, il existe en effet 80 souches de pneumocoque, et le Prevenar n en couvre que 7… Courage, de tout coeur avec vous, Anna de Mexico

    J'aime

  10. Bonjour à toutes les familles qui sont comme moi dans la souffrance de la perte d’un enfant. J’ai perdu mon fils BENJAMIN à l’age de 3 ans le 17 septembre 2007 et encore aujourd’hui je le cherche. Il est décédé d’une méningite à pneumocoque et il est très dur de voir son enfant courrir autour de la maison et deux jours après allongé dans un lit d’hôpital avec un médecin qui ne sait pas comment nous annoncer qu’il ne peut plus rien pour notre fils, qu’il n’y a plus qu’à attendre que son coeur s’arrête tout seul.Je suis séparée avec le papa et le jeudi soir mon fils BENJAMIN avec sa soeur LEA sont partis pour le week end. Le vendredi matin le papa m’appèle car Benjamin est malade,il a mal au ventre et a vomi donc le papa veut le numéro du médecin. Le vendredi soir après le travail, j’appèle pour avoir des nouvelles et là le papa me dit que Benjamin a une angine et qu’il dors. Le samedimatin sur la route du travail, le papa me rappèle car Benjamin a 40° de température et qu’il fait que vomir. Alors je lui ai dit de ramener Benjamin au médecin ou chez mes parents pour qu’ils s’en occupent.Mais il s’est contenté d’appeler un autre médecin et d’amener mes enfants chez ses parents à lui à 115Km. Le samedi soir inquiète de ne pas avoir de nouvelles et de ne pas les trouver chez leur père, j’ai appelé ma belle-mère qui m’annonce que mes enfants sont chez elle mais qu’il n’y a pas de problèmes, Benjamin n’a plus que 38° de température, il n’a pas mangé mais il boit beaucoup et maintenant il dors. Elle m’a dit que Benjamin est un enfant adorable car il ne bouge pas et a passé sa journée au lit.Dimanche matin le papa m’appèle depuis Bordeaux où il m’annonce que Benjamin est transporté à l’hôpital des enfants. A l’arrivée Benjamin était decouleur violacé et il a convulcé. Nous sommes arrivés à 10H le matin et nous avons pu voir Benjamin qu’à 17H où le médecin nous a annoncé qu’il s’agit d’une méningite puis ils lui ont passé un scanner du cerveau et à 19H le médecin nous a convoqué dans une petite pièce. A ce moment le monde s’est écroulé nos pieds, le médecin nous a expliqué que Benjamin a une méningite foudroyante,son cerveau est détruit, il respire grace à un appareil, et il injecte un produit pour aider son coeur à se contracter. Il nous a dit qu’il était au bout de l’acharnement thérapeutique et qu’il ne pouvait plus rien faire à part attendre l’arrêt de son coeur par épuisement.BENJAMIN est décédé le lundi matin à 8H20 dans mes bras.Le médecin et les infirmières ont été très gentil. Puis ils ont sorti tous les tuyaux et fait la ponction pour savoir s’il s’agit d’une méningite contagieuse ou pas. Ils n’avient pas pu la fait plus tôt car benjamin était beaucoup trop faible et que ça lui aurai été fatidique. Je vis très mal son décès et le fait de ne pas avoir été avec lui le vendredi et le samedi avant son décès. Mais je me pose aussi beaucoup de questions par rapport à ma fille Léa qui est ma dernière raison de vivre et j’angoisse à chaque fois qu’elle part avec son papa. Une telle maladie ne devrait pas exister et je ne souhaite pas une telle épreuve à mes ennemis.
    Merci à toutes les mamans qui ont témoigné car malgré le mal que j’ai eu à lire vos témoignages cela m’a fait beaucoup de bien.
    A toutes ses familles qui souffrent je vais vous dire quelques mots que l’on ma dit: »Nous devons garder la force et le courage pour les enfants qui nous entourent et nous aiment ». Personnellement j’ai une petite fille de 19 mois, elle est merveilleuse et je ferais tout pour qu’elle soit heureuse et qu’elle ne souffre pas trop de la disparition de son grand frère.
    Je suis « pour que le vaccin PREVENAR devient obligatoire »même s’il ne protège pas de toutes les méningites, nous devons en parler autour de nous. Peut-être arriverons-nous à sauver une vie?

    J'aime

    1. salut Stéphanie, je suis une maman qui a perdue sa jolie fille Sarra a l’age de 3 ans et demis a cause du pneumocoque et cela depuis 3 mois,je ne sais quoi dire , j’ai pas les mots a definir les douleurs, l’angoisse, le vide, la tristesse..que je sens dés le départ de ma princesse Sarra, elle etait tte ma vie avec son frére ( 2 ans) et maintenant , a quoi sert la vie. votre douleur ma touché car il est exactement le mienne. mon petit cherche tjrs sa soeur et ca me casse le coeur. il porte ses jouets et me dit ou est Sarra pour jouer avec moi..je pleure tjrs,j’ai pas envis de voir personne et vraiment je ne sais si je peux résister ou pas malgrés le soutient de mon marie et ma famille..

      J'aime

  11. Très chère Stéphanie,
    Il en faut du cran pour raconter ce drame avec tant de sincérité. Vous vivez hélas le pire des cauchemars qu’il est possible de vivre sur cette terre qu’il n’existe pas de terme pour le qualifier, la perte d’un enfant. Que vous dire, si ce n’est que nous sommes avec vous, à vos côtés, n’hésitez pas à revenir et à écrire ce que vous souhaitez. Entourez votre petite chérie , prenez soin d’elle, mais pensez aussi à vous, ne restez pas seule. Courage Stéphanie, courage face à une telle injustice, pensez à votre fillette, elle a besoin de sa maman. Nous vous embrassons

    J'aime

  12. je vient de lire tous vos temoignages ca a eter tres dure surtout le fait de ressentir cette douleur a chaque fois pour vs ttes ! oui la douleur d une maman au coeur dechirée ! moi j ai perdu mon bb de 2 mois et demi d une meningite « le purpura fulminant » tt a commencer 1 semaine avant son deces ma petite Malvina avait la varicelle le 27/10/05 rien d inquietnt mes 2 autres filles venait de l avoir on m avait prevenu de certaine pousser de fievre !tt la semaine c est bien passer pas de poursser de fievre jusque dans la nuit du vendredi 4/11 au samedi 5/11 malvina est monter a 39° je lui est donc donner du doliprane en 1/2 heure elle n avait plus de fievre j ai donc attendu kelle passe la nuit ki d ailleur c est tres bien derouler elle n etait pas agites et etait comme d habitude ! le lendemain matin tjrs rien a signaler ! la fievre est revenu vers 10h 30 le matin je lui est redonner du doliprane je lui est pris son bain elle n avait aucune taches je l ai laisser en bodie et pareil ke la veille la fievre redescendu en 1/2 heure elle a bu son biberon sans vomir je l ai laisser a son papa et je suis parti faire mes courses a 12h sa marraine est rester avc jusqu a 14 h la coucher dans son lit et n a rien remarquer d anormal ! je suis rentrer vers 15 h 30 elle ne s etait pas reveiller pour son biberon a 15 h je suis aller la voir dans son lit et elle avait 2 ;3 grosse atche violacés sur son corp comme de gros hematome j ai tte de suite appeler les pompier ! ils sont rester plus d une heure en bas de l immeuble a me dire kil en savait pas ce kel avait mais il savait ke c etait tres tres grave ! il m ont dit ensuite kil l emmener a l hopital car son etat s agraver et kil n arriver pas a la piquer ! j ai pas eu le droit de monter avc elle ! arriver a l hopital il m ont fait patienter dans une petite piece me disant k un medecin aller venir m expliquer ke l on s occuper de mon Bebe kil ne pouvait pas tjrs pas me dire ce kelle avait ! kan enfin j ai pu aller dans la salle voir mon Bebe je l ai vu couverte de la tet au pieds de petites et grosses taches violacées la j ai compris kil ne la sauverai pas elle arivait peine a ouvrir ses yeux je n oublierai jamais se regard !vers 20 H n ayant pas le necesaire pour subvenir au soin de malvina il ont decidés de l envoyer vers un autre CHU 50km plus loin n ayant pas de moyen de transport j ai demander si je pouvait etre avc elle dans le camion de pompier mais il on refuser encore une fois  » pourquoi je ne c pas et je croit ke je leur en voudrai tt ma vie  » ! je suis donc retourner chez moi en attendant ke kelkun puisse venir garder mes 2 autre fille et m emmener au chu ! je suis parti en voiture a 21h45 malheuresement un coup de telephone sur la route ma annoncer ke mon Bebe etait decedée je suis arriver trop tard !  » le 5 novembre 2005 a 22h 15″ malgres la douleur depuis ce jour la il a fallu survivre pour les 2 autres petite mais la peur de cette maladie me poursuit mes filles ont recu un vaccin special venant de norvege contre la meningite il se nomme le  » MenBvac  » il se fait en 3 injection a 1moi 1/2 d interval puis d apres ce kil on dit un rappel dans 1 ans j espere ke boucoup de petit bouchon pourron etre sauver grace a ce vacin !!!! une grosse pensée a vs tte et a tt ces petits ange disparu ******** on vous aime !!!

    J'aime

  13. Nous venons de subir le meme drame que vous tous. Notre petite Marylou nous a quite le lundi 18 fevrier 2008 d’une meningite a pneumocoque. bien evidement nous n’avions jamais entendu parler de ce germe et notre pediatre jamais parler de ce putain de vaccin. Meme si apres l’autopsie l’hopital de la Timone a Marseille nous a affirme qu’il s’agissait d’un pneumocoque atypique qui ne faisait pas partis des 7 souches que le vaccin combat. Les symptomes sont apparus vendredi soir avec une fievre a 38,2, que l’on a contenue avec du doliprane et nureflex enfant. Elle a eue des crises de vomissement la nuit et on la hydratee toute la nuit. Le samedi ma doudou s’est reveillee en pleine forme, elle a jouee, elle a eue uen superbe ballade l’apre midi et le soir un repas de famille ou d’ailleurs elle ne voulait pas aller se coucher.. Dans la nuit vers 3h elle a vomit donc rebelote, le matin un forte fievre a 39,8 on appele SOS medecin ils ne se deplace plus donc on nous rabat sur le medecin de garde qui ariive vers 18h on est dimanche. Il diagnostic une eventiuel gastro, un peu les dents et un debut d’otite. dans la nuit tout se degrade mais on panique pas puisque le toubib l’a osculter… on maintient la temperature a 37,6… Le lendemain on appel le pediatre evidement surbooke, il nous dit d’aller au urgence, on file et la les urgences de carpentras la prennes en charge ne nous disant que l’on sera tranfere sur avignon, on commenc a angoisser car on voit de suite des point bleu apparaitre sur son corps ainsi que des marbrures sur toutes ses jambes et bras. Marylou gemie sans cesse, le regard vide, ne repond plus a son prenom, le samu arrive, changement de ton, c’est la timone direct avec infection grave… on part a la timone avec ma femme plein d’espoir et de priere, on est pris en charge mais Marylou n’est tooujours pas sur place… Au fond de moi je redoutes le pire, d’un coup tout le monde se met a courir dans tous les sens et on nous laisse seul avec une infirmiere qui fait ce qu’elle peut pour nous rassurer et savoir l’historique… A 23h11 on nous prends a part voila Marylou nous a quittee… Le monde entier s’est ecroule autour de moi et j’ai la colere encore qui ne me quittes pas. Tous les medecins que nous avons appeler pour un autre diagnostic, notre pediatre et le medecin de garde sont effondres, mais voila ma fille est morte et ce putain de vaccin on ne nous l’a pas dit de le faire, le matin a la timone on nous dit pourqoui le vaccin n’a pas ete fait? allez demander entre vous confreres medecin j’ai repondu, mais il n’est pas obligatoire.. Vive la france et nos lois tordues comme ceux qui les fonts. Je vous envoies a vous mamans, papas, familles, brises par le destin sournois toutes mes pensees les plus sinceres.
    fabrice pour sa petite Marylou d’amour

    J'aime

  14. Fabrice, j’ai perdu mon fils adoré en septembre 2007 et j’éprouve encore de la colère envers cette putain de vie qui me prive de lui tous les jours. Mais j’ai la chance d’avoir une fille merveilleuse qui m’aide à avancer et à me battre pour elle. Depuis septembre, je ne vois plus la vie pareille et je profite un max de ma fille et de tous les loisirs que j’aime et les bétises que ma fille Léa peut faire n’a plus d’importance car je ne sais pas de quoi sera fait demain.
    Je te souhaite beaucoup de force et de courage à toi et ta famille pour surmonter votredouleur mais j’ai bien peur que votre coeur ne reste brisé pour toujours. Ta fille comme tous nos amours seront toujours dans notre esprit et n’est pas peur de parler d’elle c’est toi et ta famille qui feront vivre sa mémoire. un gros bisous tendre et rempli d’amour à tous ses enfants lumières qui nous quittent.

    J'aime

  15. Merci Stephanie pour ton message d’espoir, on essai de se relever mais la route sera longue et dure. J’ai cree un blog visant a reunir le maximum d’information sur le pneumocoque, et j’aimerai pouvoir dialoguer avec des familles ayant vecu la meme chose n’ont pas pour se lamenter, mais au contraire pour former un groupe de parole et peut etre partager son experience afin de se reconstruire un peu. Je te laisse l’adresse si tu peux le diffuser autour de toi car je crois que nous avons un role aussi a jouer autour de nous pour que la perte de notre enfant ne soit pas veine… Merci Stephanie et a bientot. Fabrice. http://contrelepneumocoque.monwebjournal.net/pneumocoque-b1.htm

    J'aime

    1. bonjour jai perdu ma fille de 2 ans de la meningite a pneumocoque si vous voulez me contacter au 0684144330 ou sur mon mail merci e bon courage ce tres dur de vivre cela ce horrible

      J'aime

      1. salut , je suis une maman qui a perdue sa jolie fille Sarra a l’age de 3 ans et demis a cause du pneumocoque et cela depuis 3 mois,je ne sais quoi dire , j’ai pas les mots a definir les douleurs, l’angoisse, le vide, la tristesse..que je sens dés le départ de ma princesse Sarra, elle etait tte ma vie avec son frére ( 2 ans) et maintenant , a quoi sert la vie. votre douleur ma touché car il est exactement le mienne. mon petit cherche tjrs sa soeur et ca me casse le coeur. il porte ses jouets et me dit ou est Sarra pour jouer avec moi..je pleure tjrs,j’ai pas envis de voir personne et vraiment je ne sais si je peux résister ou pas malgrés le soutient de mon marie et ma famille..

        J'aime

  16. Je suis très émue en lisant tous vos témoignages, et en même temps révoltée; ma petite nièce de 9 mois est décédée il y a 1 semaine et je croyais son cas isolée; mais je vois que la méningite pneumocoque est très répandue et que son issue est fatale.
    Ce qui est affreux c’est la rapidité avec laquelle notre petit ange est partie alors qu’une semaine auparavant nous fétions ses 9 mois et qu’elle nous remplissait de bonheur; comme le dit si simplement ma fille de 5 ans « ce n’est pas juste, elle vient juste d’arriver » et oui c’est tellement dur d’expliquer à un enfant la mort d’un autre enfant…

    J'aime

  17. Bonsoir à vous tous et toutes,

    je suis la maman d’Agathe, décédée le 8 janvier 2007, j’avais porté mon témoignage un plus haut, pleine colère et de douleur..
    Cela a donc fait un an que notre « Miss monde » nous a été arrachée par cette maladie et je vois que aujourd’hui encore cela continue, c’est inadmissible!!!!
    Mon mari et moi nous sommes reconstruits petit à petit grâce l’amour de nos deux garçons, et l’envie d’avancer.
    Cyril, mon mari a eut le courage de créer une association pour que nous puissions combattre ensemble contre la méningite :
    http://www.associationpetitange.com
    et c’est d’ailleurs part le biais de notre asso que depuis peu nous sommes en contact avec Fabrice et Sophie, les parents de Marylou qui nous a quitté ce 18 février (Son papa a témoigné plus haut) et qui ont eux aussi décidé de se battre avec la création de leur blog :
    http://contrelepneumocoque.monwebjournal.net

    Notre reconstruction s’est aussi faite avec l’attente de notre quatrième enfant, dont la grossesse est arrivée très vite après le départ de notre poupée. Margot à vu le jour le 24 novembre 2007, c’est un cadeau du ciel…. nous avions toujours dit que nous aurions quatre enfants, La conception de ce bébé n’était en aucun cas dans le but de remplacer Agathe, pendant ma grossesse et encore aujourd’hui je continue à dire que j’ai 4 enfants, puique pour moi ma fille, Agathe, est près de moi à chaque secondes.
    Cette grossesse, nous l’avons très bien vécue, la naissance, très attendue de toute la famille a été un moment rempli d’émotion, une émotion positive puisque aujourd’hui Margot à 4mois ( et ces vaccins bien évidement!!!) et nous continuons d’avancer en nous soutenant mutuellement, même si, il faut l’avouer, on ne guerit jamais complètement d’une telle épreuve, on ne guérit pas on apprend a vivre avec la douleur.
    Aujourd’hui encore nous avons des hauts et des bas, mais je tiens à remercier mon mari Cyril, qui m’a soutenu, m’a porté a bout de bras, son amour m’a permis de surmonter ma peine, je suis fière de lui et fière de dire que nous avons vécu tout cela sans aide médicale, ni médicament, ni thérapie rien!! c’est notre volonté qui nous a tenu, sur le moment je ne pensais pas à tout ça, c’est maintenant avec le recul que je constate.
    Je sais que nous ne sommes pas tous fait sur le même moule et que pour certains d’entre vous c’est surement vital d’avoir une aide extérieure à la famille. Il faut s’écouter et écouter son corps, vous êtes seuls à juger de ce dont vous avez besoin ou non.

    Aujourd’hui il y a encore des parents qui sont contre les vaccins, que ce soit prevenar ou autre. Je n’ai pas le droit de juger ces gens là mais cela me revolte quand même, j’estime que c’est condamner un enfant à mort s’il n’a pas la chance d’échaper à la maladie ou de lui infliger une vie qui n’en est plus une, s’il garde des séquelles.
    Aujourd’hui je sais que l’on peut minimiser les riques d’infection grace à des vaccins comme « le prevenar » et notre combat est de faire connaitre ces moyens, méconnus d’un trop grand nombre de parents; Je ne suis pas PROvaccin mais il y a un minimum vital à respecter.

    J’espère par mon témoignage donner envie aux parents endeuillés de continuer, de se battre ensemble, on sait bien qu’une telle épreuve est aussi très souvent à l’origine de l’explosion de couple.

    J’arrive aujourd’hui à me dire que ma poupée est bien, qu’elle est délivrée de ce corps malade, qu’elle est entourée et protégée par ceux qui nous ont déjà quitté et que nous aimions et aimons toujours.
    Je sais que le moment venu nous serons réunies à jamais et là se sera un immense bonheur.

    Ma chérie maman t’aime du plus profond de son coeur. Tu me manques.

    Une maman déchirée, Julie.

    J'aime

  18. Bonjour à tous…
    Notre petite fille Nova, 2 mois et demi vient de s’éteindre des suites d’une méningite a pneumocoque…
    C’etait vendredi dernier.
    La veille, elle avait pris RV chez son pédiatre habituel afin de lui administrer les vaccins Rotarix et Infanrix Quinta.
    Le lendemain, fievres toute la journée avec des pics a 39,7… Le doliprane ne faisant pas beaucoup effet.
    C’est vers 2h30 du matin que la situation est devenue vraiment inquiétante. Nova gémissait, elle avait chaud. On lui enlève ses vêtements, on lui prends sa température, elle vomit… Pris de panique, nous décidons de l’emmener aux urgences….
    C’est vers 4h30 du matin que ma fille a été diagnostiquée avec une méningite à pneumocoque puis transférée au service de réanimation pédiatrique de Bicêtre…
    Depuis ce jour nous allions la voir evidemment tous les jours.
    De longs couloirs, un nombre incalculable de fois ou l’on se lave les mains, les mdecins qui veulent vous parler dans une pièce prévue à cet effet, le peu d’espoir qu’ils nous donnaient…
    Nova est décédée dans nos bras des suites de cette maladie le jeudi 24 avril… Dans les minutes qui ont suivies, une pluie battante a chassé le soleil de cette journée.
    Nous, ses parents, sommes morts avec elle. Nous l’enterrons ce mardi 29 avril.
    Nous la pleurons à chaque instant. Se reveiller est un coup de massue perpetuel. Son visage souriant nous revient à l’esprit sans arret. Ses « areuhs » retentissent dans cette maison devenue soudainement trop vide….

    Il est probable que je sois à contre courant avec votre combat même si je suis tout à fait à même de le comprendre… pour ma part, je suis à la recherche de personnes ayant vécu directement ou indirectement un cas semblable et en mesure de me relater précisément les faits. En effet, je me pose la question aujourd’hui si l’un ou les 2 vaccins ont un rôle déterminant ou non dans la mort de mon petit bébé (réaction aux composants, baisse immunitaire….)

    J'aime

  19. Cher Cédric,

    Nous vous envoyons toutes nos plus sinceres condoleances, le drame qui vous touches nous le vivons aussi car notre petite Marylou s’est éteinte le 18 Fevrier dernier d’une méningite a Pneumocoque, et tres rapidement… Elle n’etait pas vaccinée contre. Nous avons crée une association ou vous trouverez toutes les informations nécessaire sur la meningite et les vaccins. Le vaccin pneumococique est le Prevenar. Voila n’hesitez pas a nous contacter, mon mail est sur le site. Nous penserons fort a Nova demain et surtout restés entourés, n’hesitez pas a solliciter une aide psychologique, avec 2 mois de recul nous ça nous aide énormement. Courage, ne baissez pas les bras, c’est dur a dire mais nous vivons la meme chose et nous vous comprenons. Tous mon soutien aussi a votre dame.
    http://www.association-marylou.com
    http://www.associationpetitange.com

    fabrice

    J'aime

  20. Pour les parents de Nova,
    Je pleure tellement je suis triste de savoir que cette maladie a encore enlevé nos seule raison de vivre. Je prierai très fort demain pour toute votre famille et surtout pour votre petite Nova (que son âme repose en paix). J’ai perdu mon fils de 3 ans l’année dernière en septembre et encore aujourd’hui son absence est très dure à vivre. Cher Cédric, ta femme et toi n’hésitez à vous faire suivre par un psy ( cela aide beaucoup à extérioriser sa colère envers la vie ), et surtout comme le dit Fabrice votre entourage vous aidera maladroitement au début mais ils seront d’une grande aide par la suite. Un dernier conseil ( qui m’aide beaucoup à moi ), malgré votre douleur, poursuivez les objectifs et les promesses que vous vous étiez dit ou les choses que vous aviez prévu de faire avec Nova ( faites les en sa mémoire ). Du haut de son étoile Nova brillera pour vous et elle sera fière de ses parents. Nous, parents endeuillés, nous sommes la mémoire vivante de nos enfants.
    Pour moi, Benjamin est encore vivant dans mon coeur et il le restera jusqu’à mon dernier souffle et je ne manque pas une seule occasion pour parler de lui et de ce qu’il faisait.

    Cédric je te souhaite beaucoup de courage à toi et ta femme.

    Stéphanie, la maman de Benjamin (mon petit coeur).

    J'aime

  21. Cher Cédric,
    Les vaccins que votre petite Nova a reçu n’avaient malheureusement aucun effet pour les méningites à pneumocoque. Comme le dit Fabrice seule le Prévenar est le vaccin pour les pneumocoques mais il n’est pas prévu pour les très jeunes enfants et il n’a aucun effet pour les méningites à pneumocoque dont la bactérie migre directement au cerveau. J’ai fait vacciné ma fille Léa mais le médecin m’a expliqué que le vaccin Prévenar ne protège pas contre toutes les méningites. Donc il me reste plus qu’à prier pour que Léa n’attrape jamais la même méningite que son frère Benjamin.

    Stéphanie

    J'aime

  22. Bonjour,

    Cher Cédric je vous présente toutes mes condoléances à vous et vos proches.
    Je suis la maman d’ Agathe, décédée le 08 janvier 07 à 17 mois.
    C’est encore avec la boule au ventre que je lis votre témoignage, c’est dramatique que des médecins passent encore à côté du Prevenar.
    Je suis hors de moi et à la fois abattue.
    Votre sentiment est tout à fait normal surtout si Nova était votre premier enfant.
    Il faut vous accrocher, comme vous l’a dit Fabrice Leclaire n’hésitez à prendre contact lorsque vous en aurez envie, nous avons vécu la même horreur et ne pouvons que vous comprendre.
    J’avais témoigné un peu plus haut à deux reprises, à un an d’intervale. Suite au décé de notre puce mon mari a donc créée une association, http://www.associationpetitange.com
    quand vous serez prêt n’hésitez pas.
    Juste une petite parenthèse:
    vous dites que lorqu’elle s’est éteinte la pluie a remplacé le soleil, ne voyez pas cela comme un signe sombre au contraire……on dit que lorsqu’il pleut se sont les petits anges qui accompagnent et pleurent l’enfant qui s’est éteint, à ce moment là ils étaient avec votre poupée et l’accompagnaient en la pleurant, parmi eux il y avait certainement ma princesse….Agathe et la petite Marylou;
    Mes plus douces prières accompagnent votre puce en cette journée.

    J'aime

  23. Bonjour à tous et a toutes.
    Je voulais vous remercier infiniment pour vos messages.
    Cela va bientot faire un mois que Nova est partie. Et je crois que la plupart d’entre vous savent à quel point c’est encore plus difficile plusieurs jours après le drame….

    Pour Julie, je crois que nous avons une connaissance en commun. Fabien R. m’a parlé de vous et m’a dit qu’il vous connaissait 🙂 C’est un bon copain. Le monde est petit.

    Ahourd’hui, je suis toujours dans mes recherches. C’est extremement compliqué car je suis partagé entre les avis des provaccins et ceux des antivaccins…
    Pour ma part, je pense que la vaccination est primordiale. Mais dans notre cas, je pense (bien que je ne sois pas médecin) que le ou les vaccins ont un lien presque direct avec la mort de mon enfant….

    Aujourd’hui avec ma femme, nous tentons de nous « refaire ». Nova nous manque comme jamais. Alors, comme si elle etait parmi nous, nous avons décidé de reprendre certains de nos projets. Un des plus sérieux est de partir vivre à la campagne. Pas trop de loin de Paris mais quand même 🙂
    Le second : je monte ma sarl. L’agence s’appellera propablement Supernova. je dois encore regler ça avec l’Inpi…. Bref, on avance…. un peu. Pour l mémoire de notre petit bébé…. Putain…. qu’est ce que je peux pleurer……

    J'aime

  24. Oups j’ai confondu Julie avec Sophie. toutes mes excuses.
    Sophie, Fabien m’a transféré ton trés long mail. Merci infiniment d’avoir pris la peine et tout ce temps pour l’écrire. Je l’ai transféré à ma femme. Je ne crois pas qu’elle l’ai encore lue mais des que c’est le cas, nous te répondrons et nous te donnerons nos impressions et sentiments du moments. En tous les cas, je nous retrouve sur beaucoup de points…. les bougies, les pleurs….
    A trés bientot (j’ai noté ton adresse e-mail….)
    Cédric

    J'aime

  25. Bonjour à tous et a toutes.
    cela va faire 4 mois que notre petite Nova nous a quitté… La douleur est intense et je peux dire qu’elle va continuer a me manquer cruellement….
    Nous attendons de nouveau un bébé, une petite fille. Elle est attendue pour le 15 février prochain… Nous attendions Nova pour le 14…. Elle sera notre 3è enfant, notre deuxième petite fille…. Nous lui parlerons plus tard de sa petite soeur.

    Nous avons décidé de déménager. En avril prochain, nous allons emmenager dans une jolie maison en vallée de chevreuse, dans un petit village.

    Je tenterai de trouver force et joie de vivre dans le souvenir de Nova, ma petite fille d’amour, à jamais…..

    Cédric

    J'aime

  26. Bonjour Cédric,
    Je te souhaite un nouveau départ dans ta vie avec ta petite famille et beaucoup de bonheur avec tes enfants. Cela fait 11mois que mon petit coeur Benjamin m’a quitté et je pleure encore son absence. Malgré ma tristesse j’arrive à être heureuse grace à ma fille Léa 29 mois, elle m’aide
    beaucoup et je suis très fière d’elle. Donc j’essaie d’être une très bonne maman pour que plus tard elle aussi soye fière de moi. Je vous souhaite beaucoup de courage pour la suite et j’admire ta femme car personnellement je ne veux pas un autre enfant de peur de le perdre.
    Félicitation pour votre future petite fille et bonheur à vous.
    Stéphanie, la maman de Benjamin.

    J'aime

    1. bonjour. j ai perdu ma petite fille chèrie il y a un mois dès suite d un purpurafulminant.g ai envie d en parler mais je n y arrive pas.elle me manque.merci a vous tous pour vos tèmoignages.merci et courage

      J'aime

      1. Bonsoir,
        Je suis la maman d’Agathe, décédée le 8 janvier 2007, à l’âge de 17mois.
        je ne me permettrai pas de vous dire ce que vous devez faire, nous vivons tous de façons différentes la perte de nos doux joyaux. En tout cas ne gardez rien, parlez si vous en avez envie. Il ne faut surtout pas que le décé de votre poupée devienne un sujet tabou, ça fait encore plus mal de ne rien dire, à mon sens. N’hésitez pas.
        Mes plus douces prières vont vers votre puce, vous et votre famille.
        Julie.

        J'aime

  27. merci ca m a fais très plaisir de lire votre mess.mon histoire est compliquèe car ma belle famille m a accusè de n avoir rien fait ainsi que mon mari. g culpabilisè car elle avait une diarrhee et je pensais que c t a cause de ces dents…g un autre enfant a qui je doi pensè c est lui qui m aide a avancer. merci julie

    J'aime

  28. Bonsoir Sami,

    je suis fabrice le papa de Marylou, qui comme votre ange et Agathe et partie bien trop tôt un lundi 18 février 2008 à l’age de 17 mois. Moi aussi j’ai envie de vous dire qu’il ne faut rien garder en soi et surtout c’est à votre rythme qu’il faudra avancer de nouveau. Ma femme et moi avons et suivont toujours une psychologue, il n’y a pas de honte. Le temps aussi sera votre allié pour apprendre à apprivoiser votre douleur et chagrin. Surtout j’ai envie de vous dire de ne laisser personne vous accuser du décés de votre fille car un purpura fulminant est la forme la plus sévere et grave d’infection invasive, et généralement le décés en est l’issue. Nous aussi et les médecins qui ont vu ma fille n’avez pas déceler la méningite… Je vous envoie tout mon soutien et mes prieres les plus ferventes pour votre fille. sincerement. fabrice

    J'aime

  29. Bonjour à tous et à toutes. Ce petit message pour vous remercier des votres depuis le drame qui nous a touché.
    Je souhaitais egalement vous donner quelques nouvelles :
    La soeur de Nova est née le 9 février dernier. Elle est en pleine santé, sourit tout le temps… Un mix de sa grande soeur et de son grand frère.
    Cette petite famille emmenage dans un mois à la campagne, dans une maison en cours de rénovation.

    Si Nova n’est restée que quelques semaines avec nous, je dois avouer qu’elle est desormais en moi et qu’elle dicte mon quotidien. Elle a transfiguré mon destin et celui de notre famille dont elle en fera toujours partie même si son absence nous pèse et continue de nous meurtrir comme a son dernier jour.

    Nova mon bébé, mon amour, tu me manques tant…

    Cédric

    J'aime

  30. Cher Cédric,
    merci de nous donner de vos nouvelles, nous sommes de tout coeur avec vous, embrassez pour nous votre petite famille et prenez soin de vous.

    J'aime

    1. bonjour jai perdu ma fille de 20 mois le 03 11 2007 de la meningite a pneumocoque a paris ines etait vaccinee avec le prevenar ce tres dur de surmonter cette soufrance je nai rencontrer personne pour parler de cela si vous pouviez me conctacter svp merci je mapelle peggy benchelik je suis de lessonne du 91 je suis de tout coeur avec vous

      J'aime

      1. bonsoir Peggy,

        je m’excuse de vous repondre si tard mais mes obligations professionnelles m’ont beaucoup pris en ces periodes de fetes. Toutes mes pensées vont pour votre fille et vous biensur. Si vous désirez parler ou écrire envoyer moi votre adresse e-mail. je prefere écrire, je ne suis pas trop à l’aise au téléphone, Courage Peggy et rester dans l’espérance, nos filles nous regardes et nous devons de continuer debout pour elles. à bientot. Fabrice

        J'aime

  31. bonjour , sa doit etre dure de perdre son enfants , moi j’ai perdu ma meilleure amie qui avait 15 ans elle est partit le 27 juillet 2005 a 6h00 du matin , alors quel était en vacance chez moi , elle ce sentait vraiment pas bien et ma mére a appeler le samu qui c’est même pas déplacer ils ont dit qu’il se déplacer pas pour une simple gastro , donc elle la amener o urgence direct , et il nous ont dit quel été décéde d’une méningite foudroyante c’est horrible de vivre sa ! sa ne devrait même pas éxister !

    J'aime

  32. Je suis bien d’accord avec vousTiffany, avez-vous été suivie après ce choc ? En avez-vous parlé avec un médecin ? Vivre de tel drame est difficile à accepter, la cruauté de la vie est parfois intolérable, mais il y aussi de tels moments de joie et de bonheur qu’il faut tenter de ne garder que le meilleur et préserver ses souvenirs heureux de votre amie. Bon courage à vous

    J'aime

  33. bonsoir à vous tous,

    je viens donné de nos nouvelles, notre petite Marylou nous envoie une petite soeur pour le mois de mars prochain. Cela fait 19 mois que Marylou nous a quitté et malgré la douleur et les épreuves je veux juste témoigner que l’on peut se relever et accepter la vie de nouveau tout en honorant la mémoire de notre fille, voilà et j’ai une grosse pensée pour Md Peggy et sa famille; Amitiés à tous et courage

    J'aime

    1. Salut Fabrice !! Je suis super heureux de lire cette nouvelle ! Elles ne se connaitrons jamais mais Marylou aura sa petite soeur.
      De notre coté , cela fait egalement 19 mois que notre Nova nous a quitté et elle nous manque toujours autant. Pourtant elle continue a placer les fondements de notre vie et pas seul jour elle ne quitte nos esprits.
      Je suis plutot terre à terre, mais pour la première fois de ma vie, je ressent une certain forme de spiritualité, totalement conduite par Nova. Et cela fait que je me sens bien droit dans mes baskets… même si la tristesse nous fait parfois flancher.

      Nova aussi a eu sa petite soeur. Billie est née en février dernier. C’est une petite fille formidable qui nous apporte énomément de joie, tout comme Evan leur grand frère.

      Je vous souhaite à toi Fabrice et ta compagne un bonheur immense avec ce bébé qui s’annonce.

      Cédric

      J'aime

    2. j ai perdu mon fils de 14ans le 5 janvier 2010! méningite foudroyante! il était en pleine forme! je ne dors plus! pleure tout le temps! aidez moi j en peux plus! katy

      J'aime

      1. salut katy , je suis une maman qui a perdue sa jolie fille Sarra a l’age de 3 ans et demis a cause du pneumocoque et cela depuis 3 mois(12/11/2010),je ne sais quoi dire , j’ai pas les mots a definir les douleurs, l’angoisse, le vide, la tristesse..que je sens dés le départ de ma princesse Sarra, elle etait tte ma vie avec son frére ( 2 ans) et maintenant , a quoi sert la vie. votre douleur ma touché car il est exactement le mienne. mon petit cherche tjrs sa soeur et ca me casse le coeur. il porte ses jouets et me dit ou est Sarra pour jouer avec moi..je pleure tjrs,j’ai pas envis de voir personne et vraiment je ne sais si je peux résister ou pas malgrés le soutient de mon marie et ma famille..

        J'aime

  34. Cher Fabrice

    félicitation pour cette naissance annoncée pour le printemps. Embrassez bien fort la maman pour nous et merci à vous d’avoir eu la gentillesse de partager cette heureuse nouvelle avec nous.
    Sachez que nous pensons tous à Charlotte, Marylou et tous ces petits anges. Bon courage à vous,

    Claire

    J'aime

  35. chère Katy
    quelle tragédie que cette disparition brutale de votre fils. Difficile de trouver les mots face à l’intolérable, que pouvons nous faire pour vous soutenir ? On vous embrasse fort

    J'aime

    1. MOI meme je sais pas quoi faire! je culpabilise je me dis que j aurais pu le sauver alors que le medecin m a dit il y a rien a faire c est tomber sur lui il a pas eu de chance! de voir son enfant mort c est atroce! il a toujours été en pleine forme! c est un cauchemar!il est mort en quelque minutes son cerveau a été détruit toute suite! mon enfant est un héros j ai fait le don d organes il a sauvé 5 enfants! je sais meme pas comment j ai fait pour donner ses organes! j ai mal tellement mal ! merci de m avoir répondu katy

      J'aime

  36. chère Katy,

    hélas, la vie est si cruelle parfois qu’elle emporte des enfants. J’ai perdu ma meilleure amie dans un accident de voiture, elle avait 14 ans, je devais la rejoindre le lendemain, elle est morte la veille. Il y a 24 ans de cela et personne ne l’a oubliée et quand je me plains de mon quotidien pour des broutilles je pense à elle et je reprends le dessus, elle m’aide à vivre… Pour moi elle est là, tout près dans mon coeur.
    Je vous embrasse Katy

    J'aime

  37. Bonjour Katy…
    J’ai perdu ma fille il y un peu moins de 2 ans. Elle avait à peine 3 mois.
    C’etait hier. La douleur de son absence est toujours là et nous tentons tous les jours de construire autour de cela. Nous vivons comme si cette tombe était au milieu de notre salon. Je reconstruit ma vie professionnelle en puisant de l’énergie dans son souvenir. Et s’il m’arrive de faillir, je tente de me reprendre.
    Sa petite soeur est venue rejoindre le tableau de famille il y a exactement 1 an et c’est un paradoxe car je les voudrais toutes les deux, ensemble, en même temps. Et je sais que cela est impossible. C’est cruel et je vis avec ça, et aussi avec l’amour que je porte à ma femme et mes enfants, loin du lieu de notre drame. Non pour oublier, mais pour etre encore plus forts, ensemble, avec elle….
    Je vous souhaite enormément de courage.
    Cédric

    J'aime

    1. merci cédric! la mort d un enfant est cruel ! on se dit pourquoi dieu a choisi les notre! on le sera jamais! mais sa fait mal tellement mal! juju est parti le 5janvier 2010 et je m en remettrais jamais ! il me manque ! j espére juste une chose qu il n est pas souffert! et cela je ne sais pas sa me fait encore plus mal!

      J'aime

  38. bonsoir,
    Tout d’abord, je souhaite beaucoups de courage aux familles qui ont perdu leurs enfants je pense qu’il n’y a rien de plus cruels. Cependant je voulais avoir plus de renseignements sur la méningite dû au pneumocoque chez les adultes. Mon mari (43 ans) est hospitalié en ce moment. Après une 2ème ponction lombaire ils ont trouvé la bactérie : le pneumocoque. Au bout de 10 jours d’hospitalisation il allait mieux jusqu’à aujourd’hui. Hier ils lui ont fait le vaccin contre le pneumocoque et aujourd’hui il a refait une poussée de fièvre (39,8°) je suis perdue je me demande si c’est normal, je m’inquiète. Si vous avez des réponses et si vous les partager avec moi, je vous serais très reconnaissante. Merci à tous.

    J'aime

  39. Bonjour à tous,
    Tout d’abord, je voudrais témoigner mon soutien à tous les parents endeuillés, bien que je sois consciente qu’aucun mot ne peut apaiser la douleur que laisse la perte d’un enfant.
    Un grand merci aussi pour ce blog qui apporte beaucoup de lumière aux parents inquiets. Je suis maman de petits jumeaux bonheur de 5 mois qui sont toute ma vie, fruits de 5 années de combat avec la médecine pour les mettre au monde et je peux vous dire que depuis qu’ils sont là je m’informe du mieux que je peux sur toutes ces maladies terribles qui menacent nos enfants et je trouve votre blog génial.
    En 2009 dans notre immeuble, nos voisins ont perdu leur petite fille de 2 ans de ce mal et depuis que je suis maman, je tremble chaque jour quand je me remémore ce drame.
    Mes petits ont été vaccinés avec prevenar 13, mais je suis terrifiée de lire que malgré ce vaccin des enfants ont quand même été foudroyés par la méningite à pneumocoque et cela m’angoisse énormément.
    C’est pour cela que je recherche des témoignages ou des explications sur les modes de transmission de cette maladie, existe-t-il des moyens de prévention pour protéger nos enfants de ce mal ? Comment faire pour les préserver, pour prendre toutes les précautions possibles ? Habitante d’ une grande ville, j’avoue avoir très peur, même si je suis bien consciente que mettre mes enfants « sous cloche » n’est pas la solution.
    Mon pédiatre nous a expliqué que chez l’adulte l’infection peut passer inaperçue ou se traduire par un simple rhume et que l’on peut contaminer les enfants par simple contact rapproché.
    Je suis également très choquée de lire sur certains forums de discussion, des parents qui sont contre ce vaccin ou qui hésitent encore à le faire faire à leurs enfants. Il faudrait vraiment plus de sensibilisation.
    Merci et courage à vous tous,

    Une maman inquiète

    J'aime

  40. Re-bonjour,

    J’ai trouvé ces informations sur le site canadien, si cela peut être utile : http://www.phac-aspc.gc.ca/im/iyc-vve/faq-dis-mal/pneumo-fra.php

    Comment mon enfant peut-il attraper une infection à pneumocoque?

    Les pneumocoques sont très communs et se transmettent facilement d’une personne à une autre lorsqu’il y a un contact étroit, par exemple lorsqu’une personne tousse ou éternue ou que deux personnes s’embrassent.

    On trouve des pneumocoques dans le nez et la gorge de nombreuses personnes, y compris des bébés. Ces porteurs sains ne sont pas malades, mais ils peuvent infecter les enfants lorsqu’ils éternuent ou toussent. Votre enfant pourrait également être infecté par un pneumocoque simplement en mettant ses doigts dans sa bouche après avoir eu un contact avec la bactérie. Un enfant peut attraper la maladie en touchant un objet contaminé, comme une tasse, une brosse à dents, un jouet ou un livre.

    J'aime

  41. Chère Lazuracook, il faut vous détendre par rapport à cette maladie. Je vous comprends car c’est très angoissant, mais on ne peut hélas pas protéger nos enfants de tout. Même si on aimerait le faire ! On peut juste leur donner les moyens de se défendre, leur permettre d’être les plus résistants et, personnellement je suis pour la vaccination. Effectivement il ne couvre pas toutes les formes de méningite ce fameux Prévenar, juste les formes les plus courantes. Rassurez vous, ce n’est pas si courant que cela détendez vous et profitez du sourire de vos enfants et de toutes ces petites joies au quotidien, les babillages, les premiers pas, la première fois qu’il vous mettra sa petite main sur votre bras pour réclamer un rab de compote… Profitez et vivez, ne gachez pas ces moments si précieux pas une anxiété obsessionnelle !

    J'aime

  42. BONJOUR A TOUT LE MONDE JE VIEN DE PERDRE MA MAMAN A LAGE DE 49 ANS DUN PNEUMOCOQ JAIMERAI SAVOIR SI C POSSIBLE JE COMPREN VRAIMENT PLUS CETTE MALADIE EST DECELE CHEZ LES NOURISSON OU CHEZ LES PERSONNE DE PLUS DE 65 ANS JE N ARRIVE PAS A ADMETTRE SA JE SUIS DANS LE NEAN AURAIJE DU DEMANDER UNE AUTOPSI JE C PLUS AIDER MOI SVP

    J'aime

  43. Nous sommes les parents de Aurélien, étudiant à Lille, 18 ans, décédé d’une méningite foudroyante dans sa chambre d’étudiant. Une seule et unique question : pourquoi l’école n’indique pas dans le dossier d’inscription la mise à jour des vaccinations et en particulier le vaccin des méningites pour lesquelles un vaccin existe. Il y a plusieurs cas de méningite en 2010, un cas mortel en 2011 et en 2013. Quand Aurélien est décédé, le directeur de l’ARS Nord Pas de Calais m’a contacté par téléphone pour me dire : Mme HAMEL, c’est une tragédie, cela n’aurait jamais dû arrivé. A qui la faute ? Aucune communication sur ces vaccinations. En ce moment, on ne parle que du vaccin pour la grippe, on ne parle pas des vaccins pour les méningites. Nous pleurons nos enfants jusqu’à notre dernier souffle. Aidez nous.

    J'aime

  44. Cher Yannick, merci pour ce témoignage. Je suis tellement d’accord avec vous sur la nécessité des rappels qui devrait faire l’objet de campagnes de communication régulières. Les écoles supérieures, les universités, les fac… mais aussi la médecine du travail devraient sensibiliser les adultes aux rappels vaccinaux. Actuellement et c’est bp moins grave que la méningite, mais révélateur de cette carence dans notre système de soin, il y a une recrudescence de coqueluches chez l’adulte, toux, affaiblissement, ces pathologies peuvent être graves chez certains patients âgés. Un rappel vaccinal suffirait pour se prémunir de ces maladies.
    Cher Yannick, je souhaite vous affirmer notre soutien, nous pensons fort à votre famille touchée par cette tragédie. N’hésitez pas à revenir sur parlonssante pour vous exprimer.

    J'aime

  45. Bonsoir,
    Parents du jeune étudiant de 18 ans Aurélien décédé d’une méningite foudroyante le 31 janvier 2013, êtes-vous en mesure de nous accompagner pour informer l’ensemble de la population, dans ce combat contre cette maladie qui affecte plus de 2 personnes par jour et aucune communication malgré l’existence de vaccins. Depuis le décès d’Aurélien, j’ai eu connaissance de deux cas de méningite en lycée où aucune communication n’a été faite auprès des autres élèves. Nous vous remercions de votre réponse et sommes à votre disposition pour dialoguer.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s