Test : Protocole 804 : la soupe est un bon allié minceur pour l’hiver

img_1173Allez on a pris de bonnes résolutions et juste après les fêtes et la galette des rois, on a pensé à cet été et à l’épreuve du maillot de bain. Avant de se fâcher avec sa balance, on a testé le programme minceur 804 des laboratoires Trois Chênes. Dans la boite, des cachets bleus pour le drainage (à prendre le soir), des cachets roses à base de vitamine C pour booster sa matinée, de la soupe au chou et une solution buvable pour drainer.

Nous voici fin prêt, petit livret avec les menus sous les yeux, on débute la semaine par la pesée 64 kg. Avant de débuter il faut savoir que vous pourrez consommer de la soupe au chou à volonté, elle est vendue en poudre déshydratée, mais vous pouvez aussi la faire vous même, le livret donne la recette à suivre. Vous en consommerez autant que vous voudrez durant toute la semaine du protocole, chaque jour des aliments s’invitent à votre table, mais il faut s’y tenir.

Lire la suite

Dans son dernier ouvrage « FAT, pourquoi on grossit », Gary Taubes, un journaliste scientifique américain remet en cause toutes les bases des préconisations nutritionnelles en expliquant les raisons physiologiques de la prise de poids. Selon lui, les régimes pauvres en graisse et en calorie seraient responsables de l’explosion de l’épidémie d’obésité mondiale. Pire, il démontre que l’exercice physique n’est pas la « clef » de la perte de poids ! De quoi ébranler toutes les théories nutritionnelles, Les « Bougez mangez équilibré » et autres Programme national nutrition santé…

fat

« Manger des aliments peu gras ne va pas te faire perdre du poids à long terme », clame Gary Taubes dans son dernier ouvrage « Fat, pourquoi on grossit ! ». « Tu peux perdre un peu de poids au début, mais au bout de six mois, tu commences à le reprendre. Pourtant, depuis 40 ans on a dit aux Américains de manger moins de graisses et de calories. Le résultat c’est que nous n’avons jamais été aussi gros et autant malades du diabète ». Pour le journaliste, nous grossissons parce que nous déréglons notre tissu adipeux. Ce sont des nutriments particuliers de l’alimentation qui en sont la cause. Les sucres !

« Pain, pâtes, féculents… ce sont les glucides qui nous font grossir »

« Une fois que les gens ont cru que les graisses nous rendaient malades, la pensée dominante, c’est qu’au lieu de manger des graisses nous devrions manger un paquet de glucides. Donc, la base des préconisations nutritionnelles est de manger tous les jours des féculents – pâtes, pain, pommes de terre. Fait intéressant, jusqu’aux années 1960, l’opinion dominante en science et en médecine, mais aussi dans la population, c’est que les glucides faisaient grossir. C’est ce que pensait ma mère. Il y a un titre d’un article d’un journal médical des années 1960 que j’aime, c’est que « Toutes les femmes savent que les glucides font grossir. » Ce qui est drôle, c’est qu’ils avaient raison. Ces sucres nous engraissent. Et dans les années 1960, au moment même où on comprenait pourquoi les glucides étaient mauvais pour la santé, nous avons jeté le paradigme et l’avons remplacé par l’idée que les féculents sont des aliments diététiques et sains, bons pour la ligne et le cœur. Pas étonnant que cela corresponde au début de l’épidémie d’obésité », confiait Gary Taubes à nos confrères du site LaNutrition.fr

Autre clef de voûte de la politique de santé publique : l’exercice physique ne fait pas maigrir ! « Tu ne peux pas prendre une personne sédentaire et l’obliger à faire de l’exercice et s’attendre à ce que la graisse fonde et que cette personne soit mince. Tu ne peux pas affamer une personne obèse, pas plus que tu ne peux transformer un basset en lévrier en le forçant à courir. Tu te retrouveras avec un basset épuisé et affamé. Et au fil du temps, s’il a accès à la nourriture, ce basset reprendra du poids parce que c’est sa nature. La même chose est vraie pour ceux d’entre nous qui sont gras, mais cette nature dépend de l’environnement alimentaire – un environnement riche en glucides ».

Les produits « allégés » en graisse mais gavés de sucres !

Selon Gary Taubes la solution à la perte de poids, ne se trouve pas non plus dans les produits « allégés » dans les quels on a remplacé la graisse par des glucides. « Donc, si tu manges des céréales avec du lait écrémé et des yaourts zéro pour cent, tu manges d’une manière qui favorise l’adiposité. Si tu supprimes les glucides, tu peux être considérablement plus mince ». Donc selon ce spécialiste pour garder la ligne, limitons notre consommation de féculents (pâtes, riz, pommes de terre, pain) et surtout veillons à contrôler les sodas, les bonbons, les gâteaux… Des aliments sucrés qui ne doivent pas être consommés plus d’une fois par semaine. Cuisons donc légumes, viandes, œufs et poissons à notre convenance sans stigmatiser les graisses utiles notamment pour le bon fonctionnement du cerveau. Enfin, bien sûr évitons de saucer et de tartiner la mayonnaise… Préférons beurre et huile végétale à la margarine, produit raffiné néfaste pour notre santé cardio-vasculaire. En bref, si vous avez 4 ou 5 kg à perdre supprimez tous les sucres et consommez tous les autres produits avec modération !

« Fat, pourquoi on grossit » disponible en librairie ou sur le web sur Lanutrition.fr mais aussi sur Amazone.