CC-Vapoteur251013
« Aujourd’hui, 26 octobre 2013, trois semaines que j’ai arrêté de fumer ». Lucien ouvre la bouche et laisse échapper une fumée blanchâtre avant de poursuivre : « Non, ce n’est pas de la fumée, mais de la vapeur, car désormais je vape ». La cigarette électronique est entrée dans la vie de ce Polynésien, ex-gros fumeur, il y a seulement 21 jours… Et déjà, il semble sevré. Le quadragénaire admet, avec étonnement : « Je n’ai même pas envie de fumer, j’ai un paquet de cigarettes dans un tiroir, mais je dois dire que je n’ai aucune envie de reprendre la cigarette ». Il s’en étonne lui-même. Lui, qui était capable de battre la campagne un dimanche après-midi durant des heures jusqu’à trouver un tabac ouvert… Incroyable cette facilité a tourné la page de sa tabagie !

« La première semaine, je trouvais cela bizarre de ne pas avoir envie d’en griller une, alors j’en ai allumé une. Je l’ai fumée mais sans réel plaisir. Je me suis dit c’est presque plus sympa de « vaper ». » Aujourd’hui, Lucien est convaincu qu’il ne reprendra pas le tabac : « Je trouve cela plus sympa de vaper. C’est plus rigolo, plus agréable que de fumer. Ce n’est pas pareil, mais ce n’est pas le but. Je trouve cela vraiment plus sympa que fumer du tabac ». Et puis, il y a des accessoires, des jolies fioles, des parfums à tester (fruités, tabacs ou mentholés), une petite sacoche offerte par le revendeur (qui est entrain de faire fortune) c’est ludique tout cela !

1,5 million de Français a déjà succombé aux volutes du propylène glycol (un additif alimentaire qui permet d’imiter la fumée) avec ou sans nicotine (dosage au choix du consommateur).

dsc_5720
Fini le temps des réflexions sur les odeurs de tabac froid, plus besoin de briquet, au placard les cendriers… On peut sortir sa cigarette électronique et « vapoter » au bureau, dans sa voiture, ou dans un ascenseur discrètement, sans fumée… et sans risques ? Pas sûr, mais pour l’heure, ce n’est pas l’affaire de Lucien qui profite de son nouveau hobby pour abandonner une bien mauvaise habitude qu’il avait depuis dix-sept ans… et qui, là on en est sûr, est cancérigène.

A lire un intéressant article sur la contre attaque des cigarettiers.

Publicités