Livre : « Jamais assez maigre » de Victoire Maçon Dauxerre

Jamais assez maigreVictoire est une jeune fille insouciante et heureuse dans sa vie quand elle croise la route d’un agent de mannequin. Il lui dit qu’elle est belle et qu’elle a tout pour être un top model. Victoire a la tête qui tourne, des étoiles pleins les yeux. Mais la réalité est loin d’être aussi glamour quand on vous impose un régime alimentaire de tortionnaires (trois pommes par jour comme unique repas pour atteindre la taille 32-34), que vos pieds sont torturés par d’infernales chaussures, que vos cheveux sont ravagés par les décolorations et surtout que les couturiers vous scrutent, vous ignorent, vous méprisent. Victoire supporte, Victoire s’accroche, mais son corps commence à lâcher prise, elle fait des malaises et comprends que sa vie est en jeu. Elle sortira indemne finalement de cette expérience de vie qui en quelques mois l’a fait beaucoup grandir. Un ouvrage qui nous parle d’un monde de paillettes qui cache de nombreuses zones d’ombres. Trop d’adolescentes cassées pour une poignée de reines de beauté, trop de larmes dissimulées derrière les sourires fardés des couvertures des magazines.

« Jamais assez maigre », Victoire Maçon Dauxerre. Un livre rédigé comme un journal intime, avec des mots simples, à glisser dans votre sac de plage cet été.

on-mange-quoi-ce-soir
« Trente-six kilos, mademoiselle ». Là je n’avais plus de quoi être fière, étant donné que j’avais plus les moyens de revendiquer que j’étais femme à ce stade j’étais « chose ». De dos, je ressemblais à un reptile à cause de la proéminence de ma colonne vertébrale. Ma peau n’était plus blanche, mais diaphane : mes lèvres étaient toujours bleues à cause du froid qui me consumait à l’intérieur. (…) Il m’était difficile de me mouvoir. Solitaire, j’errais de mon lit à mon canapé. Je voyais bien qu’il était même devenu difficile pour mes proches de me regarder. Dans les yeux de ma mère, je lisais la peur »

Hélène Trancoen a 23 ans, elle signe un ouvrage témoignage sur son parcours d’anorexique : « On mange quoi ce soir », éditions La boîte à Pandore 13 euros.

L’avis de parlonssante.com : Un livre thérapeutique pour l’auteure c’est certain où Hélène décrit surtout ses pensées les plus intimes face au mal qui la ronge, on ressent son mal-être physique, ses frustrations, ses émotions, c’est rédigé simplement, comme un journal intime, un exutoire. Un ouvrage qui peut certainement éclairer les proches des victime de troubles alimentaires sur l’enfer que vivent les anorexiques et autres boulimiques.