Rompre le tabou du stress au travail

Selon l’Organisation mondiale de la santé, en 2020, la dépression sera la 1ère cause mondiale d’invalidité, après les maladies cardio-vasculaires, tous âges et sexes confondus. Le stress touche quatre salariés sur 10. 54% des salariés stressés déclarent que la crise économique contribue à leur état de stress. Le coût du mal être au travail en France : 1,9 à 3 milliards d’euros. (source : sondage de l’ANACT2009, Etude INRS 2007). L’impact sur les proches, les conjoints, les enfants, le cercle social et familial est important, l’état de tristesse, de fatigue est source de mouvements d’humeur, d’insomnies, de crises de nerf, de tensions à fleur de peau…

Depuis dix ans, la Journée européenne de la dépression est organisée pour rompre ce tabou du burn-out professionnel. L’association France-Dépression est mobilisée tout au long de la semaine du 21 au 28 octobre sont prévus des ateliers débats, conférences, films, sur le thème européen « Dépression et Travail » dans 10 villes de France : Angers, Auxerre, Bourges, Caen, Dijon, Grenoble, Nancy, Paris, Lorient-Quimperlé et Strasbourg.

Le principal objectif de cette journée est de « promouvoir, dans tous les pays d’Europe, une journée consacrée à la prise de conscience de l’importance des troubles dépressifs et affirmer une volonté commune d’exiger les solutions les mieux adaptées ».

Plus d’infos sur les autres pays : www.europeandepressionday.com

Sur le même sujet, l’émission « Allo docteur »
http://pluzz.francetv.fr/videos/allo_docteurs_,89927068.html

Publicités