Le 10 novembre c’est la Journée mondiale des cancers et tumeurs neuro-endocrines (TNE). Afin de sensibiliser le grand public et les acteurs de santé à ces tumeurs les associations de malades et les professionnels de santé participent à cet événement. Des médecins, spécialistes de cette maladie et des patients apporteront leurs témoignages et vous informeront sur : Les tumeurs neuro-endocrines : leurs symptômes, les circonstances de découverte et les moyens de dépistage, les traitements, la vie avec la maladie ; Le réseau de prise en charge Renaten, dont l’objectif principal est de mettre en place un maillage d’équipes spécialisées sur l’ensemble du territoire français, d’établir des parcours de soins spécifiques et de qualité, de permettre l’accès aux traitements innovants. Les associations de patients et leurs actions pour éviter l’isolement, apporter un soutien et échanger des informations. Surfez sur leurs sites web, Devenez fan de leurs pages, Suivez les sur Twitter.

« Par cette journée de sensibilisation des soignants, des patients et du public, nous espérons une amélioration du diagnostic, de la prise en charge et de la qualité de vie des patients atteints d’une TNE à travers le monde » indiquent les organisateurs de cette journée. « Les tumeurs neuro-endocrines, si vous ne les soupçonnez pas, vous ne les détectez pas ».

Campagne mondiale et Appel à l’action: Signez, Partagez, Suivez, Devenez fan
Pour atteindre et mobiliser un public mondial, les organisateurs de la campagne ont créé un site Web interactif (www.netcancerday.org) qui dispose d’une proclamation que les visiteurs sont encouragés à signer pour montrer leur soutien à la cause et aux personnes qu’ils aiment. Le site comprend des informations sur les tumeurs neuro- endocrines, des actualités sur cette campagne, des photos et un calendrier mettant en lumière les manifestations prévues le 10 novembre 2011 ou à une date proche de celle-ci.

A propos des tumeurs neuro-endocrines.
L’incidence des TNE est en augmentation dans le monde. Ces cancers, généralement de progression lente, sont difficiles à détecter et à diagnostiquer « si on n’y pense pas ». Les TNE peuvent survenir dans différentes parties du corps. Les sites les plus fréquents sont digestifs (intestin, pancréas…), les bronches et les poumons, mais on peut en trouver également dans tous les organes (thyroïde, surrénales, reins …). Les TNE peuvent sécréter des hormones responsables des symptômes cliniques qui seront ressentis par le patient.. Ces symptômes peuvent être des douleurs abdominales, des bouffées de chaleur, une diarrhée, des brûlures d’estomac, un amaigrissement, une toux chronique, des palpitations … Devant ces manifestations cliniques, qui peuvent exister dans de nombreuses autres maladies, notamment bénignes, il faut évoquer une TNE qui pourra être formellement diagnostiquée après la réalisation d’examens complémentaires. A côté de cette symptomatologie peu spécifique, la découverte fortuite de la tumeur est un mode de révélation fréquent.

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s