Briser le tabou de l’incontinence urinaire

En France, cinq millions de personnes atteintes d’incontinence urinaire sont plongées dans un profond désarroi. Leur pudeur est mise à mal, elles hésitent presque toujours à en parler à leur médecin et vivent leur handicap avec sentiment d’exclusion, d’isolement et parfois même de honte. Pourtant il existe des solutions thérapeutiques efficaces, adaptées aux différentes formes d’incontinences qui permettraient à ces femmes et ces hommes de retrouver une vraie qualité de vie.

Il faut déjà lutter contre les idées reçues, l’incontinence urinaire ne touche pas que les personnes âgées : 2.8% des femmes de 18 à 23 ans et 36.1% des femmes de 45 à 50 ans, 22.7% sont des hommes de plus de 30 ans.

Malgré de larges campagnes d’information sur l’incontinence auprès du grand public, près de 7 femmes incontinentes sur dix n’osent toujours pas en parler. Aujourd’hui des solutions existent. Dans la plupart des cas, la continence peut être retrouvée totalement ou suffisamment améliorée pour recouvrer une qualité de vie pleine et entière. Rééducation périnéale (préventive et curative), traitements médicamenteux, chirurgie et aujourd’hui la neuromodulation avec le « pacemaker de l’incontinence », chaque patient peut trouver une réponse à sa pathologie. Il suffit d’oser en parler à son médecin, d’essayer les différentes thérapies sans renoncer. Le parcours peut être long, mais il ne faut jamais abandonner.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s