En France, près d’un million de personnes sont obèses. Ce chiffre est en constante augmentation. Les enfants sont les premiers concernés avec leurs goûts pour les hamburgers, vite avalés, les desserts glacés et sucrés et les boissons pétillantes. Dans un tel contexte, la gastroplastie a le vent en poupe. Plus de 20 000 Français y ont eu recours. Cette opération qui consiste à poser un anneau en silicone à l’estomac afin de réduire son volume, « contraint » les patients opérés à limiter leurs rations alimentaires. Ils mangent moins et maigrissent. Une solution miracle ? Non, car le régime alimentaire est rude. Les portions très réduites, les écarts… peu autorisés ! Mais les diktats de la mode qui transcendent les physiques filiformes pèsent lourd sur la balance. Les chirurgiens, comme le docteur Bourdin ne conseillent l’opération qu’aux obèses sévères. Pour les autres, hygiène de vie, sport et surtout une bonne dose de volonté doivent faire l’affaire.

A qui s’adresse la gastroplastie ?

Docteur Guy Bourdin : «Aux obèses et aux personnes qui ont un indice de masse corporelle supérieure à 40. Ce chiffre s’obtient en faisant le rapport entre le poids et le carré de la taille, si le chiffre obtenu est supérieur à 40, nous opérons. Il s’agit généralement d’individus qui pèsent entre 100 et 150 kg. La gastroplastie est développée en France depuis 1998. A la clinique de l’Essonne, nous la pratiquons depuis trois ans, personnellement à raison d’une à deux gastroplasties par semaine. Il y a une forte demande des patients. Je n’opère que des personnes majeures».

Les résultats en terme de perte de poids sont impressionnants, la tentation est grande de faire une gastroplastie pour un problème de surcharge pondérale, comment gérez-vous la demande ?

Docteur G. B. : «Une gastroplastie ne se fait pas à la légère. Au préalable, le patient est suivi durant plus d’une année par un diététicien, voire un endocrinologue afin de déterminer ses habitudes alimentaires. La plupart des personnes qui viennent nous consulter se nourrissent mal. Trop sucré, trop salé, pas d’équilibre entre les différents aliments. Il faut souvent tout revoir. La chirurgie de l’obésité comprend des règles strictes. Des bilans endocrinien (étude des hormones) d’une part et psychiatrique d’autre part sont souhaitables. Certains problèmes d’obésité puisent leur racine dans des traumatismes de l’enfance. Il faut bien déterminer la cause de la surcharge pondérale avant d’intervenir. Puis divers examens sont nécessaires : échographie abdominale, fibroscopie de l’estomac, si des ulcères, ou des varices œsophagiennes sont détectées, nous ne pouvons pas opérer».

Qui est plus demandeur d’une gastroplastie, les hommes ou les femmes ?

Docteur G. B.: «Les femmes, elles sont neuf pour un homme à demander cette intervention. Au-delà d’un an et si le bilan est normal, une demande de prise en charge est déposée à la sécurité sociale. Nous procédons ensuite à la gastroplastie. L’intervention dure 1h».

Est-ce une opération banale ?

Docteur G. B. : «Oui, l’intervention est standardisée. Elle consiste à poser par coelioscopie un anneau en haut de l’estomac afin de former une petite poche gastrique pour réduire l’ingestion de nourriture, tout en stimulant la satiété. L’hospitalisation ne dépasse pas quatre jours. Il y a des radiographies de contrôle, un suivi médical et des conseils pour s’alimenter correctement. Le patient est rassasié très rapidement. Il consomme moins donc il maigrit. Suivant l’évolution de la perte de poids, on resserre ou desserre l’anneau(1). C’est très efficace. 80 à 90% des personnes opérées perdent jusqu’à 30 kg dans l’année. Il n’y a que 15% d’échecs. Je suis personnellement les patients en consultation en resserrant l’anneau à la demande en fonction de la perte de poids par injection de sérum physiologique dans un petit réservoir placé sous la peau».

Qu’entendez-vous par échecs ?

Docteur G. B. : «Simplement des patients qui n’arrivent pas à équilibrer leur alimentation. Certains consomment des aliments très sucrés mais à l’état liquide. Dans ce type de situation, la perte de poids est moindre, voire nulle. La gastroplastie ne peut pas être une décision coup de coeur, le patient doit être conscient des contraintes et des conséquences. Si, psychologiquement, il n’est pas prêt à stopper par exemple le grignotage ou l’absorption d’aliments très sucrés, il ne faut pas opérer».

Récemment, certaines femmes opérées se sont plaintes de complications, avez-vous été confronté à ce problème ?

Docteur G. B. : «Non. J’ai entendu parler d’erreur de montage de l’anneau ou de déplacement de celui-ci. Il y a aussi de très rares infections (2 à 3%) liées à la présence d’un microbe».

Pensez-vous que la gastroplastie est une solution pour la lutte contre l’obésité ?

Docteur G. B. : «Je pense que d’ici quatre ou cinq ans, on n’en pratiquera moins. Il y a des scientifiques qui travaillent sur des médicaments qui lutteraient efficacement contre la boulimie et les pulsions alimentaires des patients. Cela fonctionne chez les souris, c’est un vrai moyen de lutter contre l’obésité. Il ne faut pas oublier que l’anneau est un corps étranger que l’on installe dans l’abdomen, on ne peut pas affirmer qu’à long terme il n’y est pas de réactions, des migrations ou même des ulcérations de l’anneau… On ne peut pas affirmer que d’ici dix, quinze ou vingt ans, on ne se trouve pas confronter à des complications».

Propos recueillis par Claire Chunlaud

(1) Cet anneau est relié à l’aide d’une tubulure à un petit site d’injection, sous-cutané, et placé généralement au niveau du sternum et qui permet de serrer ou de desserrer l’anneau gastrique.

Publicités

32 réflexions au sujet de «  »

  1. Bonsoir, je voudrais savoir combiens de temp faut il compter d’arrêt de travail après l’opération, si on est un chauffeur poids lourds? et aussi combiens de temp peux t’on garder l’anneau et s’il faut le relever, après combiens de temp, en pensant que la perte de poid désirée a été obtenue?!
    Merci de me répondre et meilleurs salutations.

    J'aime

  2. L’arrêt de travail n’est pas long, quelques jours. Les personnes qui subissent une gastroplastie conserve l’anneau pour plusieurs années, voire à vie. Suivant la perte de poids observée et souhaitée, le médecin « règle » l’anneau. En fait l’anneau est relié à un tube qui passe sous la peau jusqu’au sternum où une sorte de « molette » sert à régler la pression de l’anneau sur l’estomac. Le corps médical est partagé car nous ne connaissons par les effets à long terme de la présence d’un objet étranger dans le corps, il y a eu des cas de migrations de l’anneau avec des conséquences sur les autres organes. La gastroplastie est une opération grave, réservé aux obèses. Lorsque l’on retire l’anneau, l’estomac reprend sa forme initial et l’appétit revient et l’on reprend du poids

    J'aime

  3. bonjour, je m’apelle sophie j’ai 20 ans et pese pres de 85 kg pour 1m70 j’ai fait plusieurs regime et il y a quelque année est mise ma santé en danger avec un régime dit draconnien (20kg de perdu) mais bon 8 repris dans les deux ans qui ont suivis je me demande si finalement la gastroplastie ne serais pas ma solution « miracle » étant donner que je suis prise de crise (pour la nourriture) et que c genetique
    merci de repondre

    J'aime

  4. Bonjour Sophie,
    Je vais être directe avec vous. Non, la gastroplastie n’est pas une bonne solution pour vous. Votre surpoids tout aussi gênant qu’il puisse être pour une jeune femme ne doit pas vous conduire à une telle extrémité. Premièrement, la gastroplastie est une intervention chirurgicale lourde qui conduit à la pose d’un corps étranger dans votre organisme. Nous n’avons pas aujourd’hui le recul nécessaire pour évaluer l’impact de cette intervention. Deuxièmement, « l’après » est très pénible, votre alimentation se limitera à des aliments mixés, liquides, les boissons gazeuses seront décommandées… c’est une contrainte énorme dans la vie d’une jeune personne qui va s’investir dans une vie professionnelle et personnelle intense, c’est pourquoi cette intervention est et doit rester réservée aux obèses sévères. C’est à dire aux obèses dont le poids met leur vie en danger. Je ne peux vous recommander qu’une seule chose, tenter de vous discipliner par rapport à votre alimentation et consulter une diététicienne, pratiquez une activité sportive, faites vous aider ! Mais ne cédez pas à cette tentation de cette chirurgie, vous risqueriez de le regretter, ne mettez pas votre avenir en péril.

    J'aime

  5. Bonjour! Une personne de ma famille a subi une gastroplastie il y a maintenant 6ans. L’opération a très bien marchée, la preuve est qu’elle a perdu près de 60 kg en 1an et demi. Cela est très encourageant, certes, mais aujourd’hui elle ne peut plus rien manger… Seuls les légumes (certains) et les pommes de terre passent et les quantités sont celles qu’un enfant de 5ans peut avaler.
    Je reste donc très inquiète, elle aussi et ne sait que faire pour réussir à manger un peu plus… De plus, sa santé en paye le prix alors s’il vous plaît aidez-moi à trouver une solution , ou si vous connaissez quelqu’un qui vit la même situation, répoondez moi vite! En effet le temps presse et les choses empirent petit à petit.

    Je vous remercie d’avance pour vos réponses!

    J'aime

  6. Je comprends les contraintes dont vous parlez, mais elles étaient connues en amont de l’opération, c’est justement le pb avec cette intervention. je pense que le mieux est de consulter le chirurgien qui a opéré et d’évaluer avec lui les possibilités qui s’offrent à votre amie. Je pense que ce témoignage doit servir de garde-fou aux internautes tentés par l’aventure…

    J'aime

  7. bonjour,
    cela fait 10 ans que j’ais un anneau gastrique, il y a 2 ans et demi après une grossesse il c’est déplacé, donc on me l’a changé, et depuis je n’arrive plus à maigrir, et j’ais repris du poids.que dois je faire, car même en faisant attention, c’est difficile.
    merci,

    J'aime

  8. 48ans épouse maman et grand mère il y a deux ans et demi que jai la gastroplastie javais 85kl pour 1mètre 45 les soufrance de mon poid me rongaie la vie le dos genoux ext…douleurs atrose phisyque mais les pire son moral de ne pas s.,aimer soit mème ses blesure tèrrible je dirais mortuaire le poids peut tuer se quil etais en trin de me faire mais cela est bien du passer jai eux un tres bon chirugien avant de me poser lanneau cherie ma tout expliquer le pour et le contre je le vie pleinement et jinpose ma personaliter se que je norais jamais fait avant mon anneau courage a toutes mes soeurs d.anneau et frères d.anneau nous seule pouvons comprendre notre parcours cet comme une maladie a combatre maintenant rassurance et force et surtous la joie de revivre qoi que pense les mal pensents moi je suis heureuse avec mon anneau et + merci encore a mon docteur de toulon docteur sassi qui chemine avec moi et temp dautre et prend soin de nous

    J'aime

  9. Bonjour Karina et merci pour votre témoignage. Vous avez l’air très satisfaite de votre opération, racontez-nous votre quotidien ? Que mangez-vous au quotidien, pas de frustrations liées à la privation d’aliments solides que vous consommiez avant?

    J'aime

  10. Bonjour à tous !!

    Je fais partie d’un ptit forum actif qui aimerait bien grandir avec de nouveaux membres …

    On papote de tout, famille, regime, anneau et autre opérations, infos,musik, ciné…
    On organise aussi des rencontres! la derniere à eu lieu le 31 mai à Lyon!

    Alors si l envie de prendre un virtuel café vous dis … Passez nous voir sur LA TERRASSE.com
    http://106499.aceboard.net/

    A bientot!!

    J'aime

  11. Bonjour, je m’appelle laurence et je me suis fait poser un anneau gastrique lundi 16 juin 2008; pour l’instant je vais bien.
    Je n’ai eu aucune nausée ni vomissement et pour ce faire j’écoute mon corps dès que je sens que je suis rassasiée, j’arrête de manger
    je pèse 115kgs pour 167cm
    Les douleurs sont passées surtout celle du dosPour l’instant je suis rassurée car inquiéte au début.

    J'aime

  12. je vous avoue avoir eter un peut streser a causse du regard des gens ou la familles l’orsque je quitte la table pour des renvoies de nouritures mais maintenant sa mais egale!je me dit con doit m’axepter tel que je suis!la mon anneau a eter deserer et j’ai pris 5kl cest pas grave!aujourdhui le 20juin2008a 16h je voi mon chirurgien pour le faire serer mon anneaux cela ma permis de voir que je n’est pas encore le reflexe et les bonne abitudes alimentaires que je devrais avoir !ceci dit quil me faut mon anneaux sen cela je replongerai dans mon angoise mortuaire de se poid qui ma hanéenti presque la moitier de ma vie et sa je le refuse !enfin il s’avaire que je n’est pas encore regler corectement mon igiene alimentaire mais je pense que sa se feras !cest vraie avec l’anneaux il y a des contrainte je ne mange plus de viande et beacoup d’autre choses !alors je remplace avec du boudin des legumes mixer et les fruits idem je nen mange plus car sa ne ve plus passer alors j’ai trouver une asstuse j’ai une sentrifujese a fruis et je mixe mes fuits afin de ne pas avoir trop de carense allimentaire !car jai souvent eux des malaises et j’ai compris que sa venais d’un manque proteines et autres !mais mon anneaux pas qestion con me l’enleve je ne suis pas prete encore !le calvaire du poid est bien plus pennible et containient dans la vie !que se petit anneaux qui ma redonner goud a la vie !pour le moment sest tou se que jai a dire !et je voud dirais si jai reperdue mes 5kl de misère qui me pèse moralement deja!courage a toutes et a tousses qui on l’anneaux faites des controls sanguin regulierement pour voir se don vous manquer ex..proteine ext….mais l’anneaux n’est pas toujour la faute de fatigue et autres con pe resentire dans le corps !moi je dit que je refuse de redevenir un petit boudin!et je gardrais mon anneaux quoi con nen pense !

    J'aime

  13. la pose d’un anneau gastrique n’est pas une affaire banale. Votre comportement alimentaire va être révolutionné, vous ne pourrez plus manger comme avant, ce que vous voudrez, c’est très contraignant ! Attention aux carences effectivement utiliser le mixeur est une bonne chose, mais attention !!! je connais des personnes qui en ont profité pour mixer des aliments très gras et très sucrés, du coup la perte de poids n’est jamais arrivée : la gastroplastie est un outil, mais sans volonté, vous n’y arriverez pas. il faut être fort pour se discipliner, résister à ses envies et se plier à des règles alimentaires drastiques ! mais si on y parvient, les résultats seront au rendez-vous.

    J'aime

  14. Bonjour, j’ai été opérée le 19/06/2008 d’une gastroplastie par le Dr BOURDIN Guy. L’opération et les suites se sont bien passées, très peu de douleurs. Aujourd’hui je mange normalement en prenant soin de macher correctement les aliments. Je revois le docteur demain pour une visite de controle et peut être un resserrage de l’anneau. Depuis mon opération j’ai perdu 9 kg. Avant je pesai 137 kg pour 1,72m. Pour l’instant je n’ai pas ressenti le besoin de me jeter sur n’importe quelle nourriture et j’espère que cela va durer.

    J'aime

    1. Bonjour Emilienne,
      Je rencontre le Dr Bourdin vendredi, je souhaite faire poser un anneau gastrique. Celà fait plus d’un an que tu as posé le tien, si c’était à refaire, tu le referais ?
      Merci de me répondre

      J'aime

      1. L’anneau m’a aidé a perdre des kilos et je ne regrette pas de l’avoir. Je le considère plutot comme un allié à la perte de poids même si ce n’est pas que lui qui fait que je maigri. Je peux essayer de répondre à vos interrogations sur l’anneau si vous voulez.

        J'aime

  15. ah ! Le docteur Bourdin que j’ai eu l’occasion de rencontrer pour cet article. Je suis ravie pour vous que tout se passe bien, n’est-ce un peu contraignant ?

    J'aime

  16. Non ce n’est pas contraignant, j’ai plutot l’impression d’être libéré de l’engrenage dans lequel j’étais vis à vis de la nourriture. Je suis suivie par un médecin endocrinologue en plus du chirurgien.

    J'aime

  17. bravo et continuez, on ne peut qu’encourager une telle volonté, merci Emilienne de votre témoignage et n’hésitez pas à revenir nous visiter pour nous raconter vos progrès !

    J'aime

  18. Bonjour!

    En surfant au hasard sur le net je suis tombée sur cette page et me suis dit « pourquoi pas laisser mon témoignage! Ca peut servir »

    Avant tout je tiens à préciser que mon cas est assez rare.

    Je me suis fait poser un anneau gastrique il y a bientôt deux ans. Anneau que j’ai fait retirer il y a maintenant plus d’un mois. Mon corps l’a rejeté progressivement. Au tout début j’ai eu du mal à l’assimiler. Je sentais physiquement l’anneau et le boitier, sensations de gène, mes mouvements étaient restreints. 6 mois plus tard environ je sentais que la nourriture avait du mal à passer, comme si elle raclait l’oesophage. J’étais peu serrée (1,5 cc sous TOGD). Reflux gastriques, brûlures, on a pensé à une gastrite. Puis mois après mois la nourriture passait de plus en plus difficilement à un tel point que même ma salive ne pouvait plus passer sans m’arracher des gémissements de douleur. Verdict : inflammation, suite de la gastrite mal soignée (le médicament n’agissait pas sur toute la paroi). Desserrage total et reprise du traitement sur un mois. La situation semblait s’améliorer mais très faiblement avant de stagner. Quelques mois plus tard encore les symptômes sont réapparus de plus belle, il m’était maintenant impossible de commencer chaque repas sans en vomir les premières bouchées, le reste passait tout seul après. Au bout de quelques semaines ça c’est calmé puis ça a repris. C’était donc chronique.
    Sur la fin c’était limite invivable. Impossible de me nourrir autrement qu’avec du café/thé et soupe très liquide, régurgitation de boules de glaires avec bien sûr une douleur constante et la fatigue qui s’est installée petit à petit à cause des carences sévères que je commençais à subir. Traitement de la dernière chance, ce pourrait être une oesophagite. J’ai d’emblée reçu le traitement de cheval, sans effet.
    Je n’avais donc pas d’autres choix que d’enlever mon anneau.

    Cette période fut difficile à vivre autant physiquement que psychologiquement mais si c’était à faire je le referais! J’ai perdu du poids, certes de façon malsaine, mais ce fut le déclic pour me dire que plus jamais je ne serai obèse. Ca m’a changé psychologiquement, je n’ai plus du tout le même rapport avec la nourriture qu’avant (je suis une ex-hyperphage). Je suis, malgré tout, fière de mon passage de 130 kg à 87 kg.
    Je continue mes efforts d’équilibrage alimentaire et de sport, j’ai même perdu 4 kg depuis l’ablation de mon anneau. Comme quoi, on ne reprend pas forcément de poids! Il faut « juste » être très très très attentif aux besoins de son corps et ne pas sombrer dans le « chic, tout ce que je désire manger passe alors j’me fais plaisir! »

    Je tenais également à dire que même si cette opération paraît banale et les suites opératoires faciles il ne faut pas la prendre à la légère. On ne peut pas savoir comment le corps va réagir et il faut être capable d’accepter les contraintes qu’un anneau gastrique apporte comme dire adieu à certains aliments qui ne passent plus, les éventuels vomissements et autres blocages en cas de stress, l’envie de baisser les bras quand on ne trouve pas le serrage adéquat… Mais aussi au niveau social, le regard des autres s’en voit changé en suivant votre perte de poids et ce n’est pas toujours un regard positif qui se pose sur vous. Il y en a tellement que je pourrais citer!
    Voilà… ne pas prendre cette opération ni aucune autre à la légère. Le protocole d’un an pour les démarches n’est pas là par hasard!

    Amitié.

    J'aime

  19. merci Lily pour votre témoignage sincère, vous avez tout à fait raison, la gastroplastie est une opération lourde qui n’est pas sans conséquences, on le constate en vous lisant. Votre témoignage devrait être publié le plus largement aux candidats à la pose d’un anneau, il pourrait en faire réfléchir plus d’un ! Merci encore

    J'aime

  20. bonjour je mesur 1m60 et pèse 110 kg et j’ai 20 ans mon poid et un enorme handicap pour moi car je suis coiffeuse et travail debout toute la journée donc jai très mal au genoux quand je monte les escalier je suis très fatiguée et en plus je fume 😦 trouver de beau habit moi qui aime la mode et impossible le regards des gens es inssuportable et j’aimerai etre aussi plu mince pour moi et mon copain car je pense que sais pas facile pour lui et surtout pour ma santé mon IMC est de 43 et dans bcp de forum il es ecri que on peu faire une gastroplastie a partir de 35 40 de imc je pense enormement a faire cette opération mai me pose bcp de question si je fume sa pose problème ? j ai entendu dire que l’on ne mange que des aliment en bouillie ou purée c’est vrai? est ce que l’on a des cicatrice quand on fait cette opération ? est ce que on le sens dans notre corp?? et est ce que c’est pris en charge par l’assurance ? auriez-vous une bonne adresse d’un bon medecin que je pourrais consulter en Suisse ? merci pour vos reponse

    J'aime

  21. Chère Sabrina
    merci de votre témoignage. Effectivement la gastroplastie est réalisée pour des IMc comme le vôtre. Mais attention ce n’est pas une solution à tout. Qu’en pense votre médecin de famille ? Quelles sont les raisons de votre prise de poids ? La prise en charge psychologique est importante avant de pratiquer la gastroplastie. La présence d’un corps étranger est contestée par certains médecins et des patients se font retirer les anneaux. On ignore aujourd’hui l’impact de ce corps étranger dans l’organisme. Toutefois sur un temps donné il peut être une solution d’urgence pour perdre du poids surtout si la santé est en jeu (pb d’articulation notamment). Réfléchissez, parlez-en à votre médecin avant de fanchir le pas. Après l’opération effectivement, il y aura effectivement des contraintes alimentaires. L’anneau sera plus ou moins serré selon la perte de poids désirée, vous aurez une réglette sous cutané vers l’épaule, c’est discret ne vous inquiétez pas et votre médecin seul pourra le régler. Mais vraiment avant de chercher un chirurgien, parlez en à votre médecin de famille. Tenez nous au courant, bon courage chère Sabrina.

    J'aime

  22. après avoir perdu 35 kg j’ai besoin d’enlever le « tablier ventral », le dr Bourdin me propose de le faire. l’avez vous fait ? comment celà s’est passé ? Merci de me tenir au courant.

    J'aime

  23. J’ai été opéré d’une abdominoplastie par le dr BOURDIN. Je n’ai eu aucun problème ni pendant ni après l’opération Je n’ai pas ressenti de douleurs. Mon ventre est maintenant tout plat et la cicatrice peu visible. Personnellement je fais entierement confiance aux compétences du dr BOURDIN.

    J'aime

  24. je souffre d’une atrophie mammaire on mon médecin traitant m’a recommande le dr BOURDIN j’aimerai avoir l’avis de ceux qui se sont fait opérer par le DRr merci

    J'aime

Répondre à LOLO Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s