Alimentation, à lire

Dans son dernier ouvrage « FAT, pourquoi on grossit », Gary Taubes, un journaliste scientifique américain remet en cause toutes les bases des préconisations nutritionnelles en expliquant les raisons physiologiques de la prise de poids. Selon lui, les régimes pauvres en graisse et en calorie seraient responsables de l’explosion de l’épidémie d’obésité mondiale. Pire, il démontre que l’exercice physique n’est pas la « clef » de la perte de poids ! De quoi ébranler toutes les théories nutritionnelles, Les « Bougez mangez équilibré » et autres Programme national nutrition santé…

fat

« Manger des aliments peu gras ne va pas te faire perdre du poids à long terme », clame Gary Taubes dans son dernier ouvrage « Fat, pourquoi on grossit ! ». « Tu peux perdre un peu de poids au début, mais au bout de six mois, tu commences à le reprendre. Pourtant, depuis 40 ans on a dit aux Américains de manger moins de graisses et de calories. Le résultat c’est que nous n’avons jamais été aussi gros et autant malades du diabète ». Pour le journaliste, nous grossissons parce que nous déréglons notre tissu adipeux. Ce sont des nutriments particuliers de l’alimentation qui en sont la cause. Les sucres !

« Pain, pâtes, féculents… ce sont les glucides qui nous font grossir »

« Une fois que les gens ont cru que les graisses nous rendaient malades, la pensée dominante, c’est qu’au lieu de manger des graisses nous devrions manger un paquet de glucides. Donc, la base des préconisations nutritionnelles est de manger tous les jours des féculents – pâtes, pain, pommes de terre. Fait intéressant, jusqu’aux années 1960, l’opinion dominante en science et en médecine, mais aussi dans la population, c’est que les glucides faisaient grossir. C’est ce que pensait ma mère. Il y a un titre d’un article d’un journal médical des années 1960 que j’aime, c’est que « Toutes les femmes savent que les glucides font grossir. » Ce qui est drôle, c’est qu’ils avaient raison. Ces sucres nous engraissent. Et dans les années 1960, au moment même où on comprenait pourquoi les glucides étaient mauvais pour la santé, nous avons jeté le paradigme et l’avons remplacé par l’idée que les féculents sont des aliments diététiques et sains, bons pour la ligne et le cœur. Pas étonnant que cela corresponde au début de l’épidémie d’obésité », confiait Gary Taubes à nos confrères du site LaNutrition.fr

Autre clef de voûte de la politique de santé publique : l’exercice physique ne fait pas maigrir ! « Tu ne peux pas prendre une personne sédentaire et l’obliger à faire de l’exercice et s’attendre à ce que la graisse fonde et que cette personne soit mince. Tu ne peux pas affamer une personne obèse, pas plus que tu ne peux transformer un basset en lévrier en le forçant à courir. Tu te retrouveras avec un basset épuisé et affamé. Et au fil du temps, s’il a accès à la nourriture, ce basset reprendra du poids parce que c’est sa nature. La même chose est vraie pour ceux d’entre nous qui sont gras, mais cette nature dépend de l’environnement alimentaire – un environnement riche en glucides ».

Les produits « allégés » en graisse mais gavés de sucres !

Selon Gary Taubes la solution à la perte de poids, ne se trouve pas non plus dans les produits « allégés » dans les quels on a remplacé la graisse par des glucides. « Donc, si tu manges des céréales avec du lait écrémé et des yaourts zéro pour cent, tu manges d’une manière qui favorise l’adiposité. Si tu supprimes les glucides, tu peux être considérablement plus mince ». Donc selon ce spécialiste pour garder la ligne, limitons notre consommation de féculents (pâtes, riz, pommes de terre, pain) et surtout veillons à contrôler les sodas, les bonbons, les gâteaux… Des aliments sucrés qui ne doivent pas être consommés plus d’une fois par semaine. Cuisons donc légumes, viandes, œufs et poissons à notre convenance sans stigmatiser les graisses utiles notamment pour le bon fonctionnement du cerveau. Enfin, bien sûr évitons de saucer et de tartiner la mayonnaise… Préférons beurre et huile végétale à la margarine, produit raffiné néfaste pour notre santé cardio-vasculaire. En bref, si vous avez 4 ou 5 kg à perdre supprimez tous les sucres et consommez tous les autres produits avec modération !

« Fat, pourquoi on grossit » disponible en librairie ou sur le web sur Lanutrition.fr mais aussi sur Amazone.

à lire

img_6977
À l’instar de la « Journée sans tabac », imaginons la « Journée sans alcool », telle est la proposition de Laurence Cottet, coach en alcoologie et alcoolique abstinente depuis 5 ans, sa pétition a déjà recueillie près de 15.000 signatures. “Il ne s’agit pas d’une pétition contre l’alcool, mais bien d’une sensibilisation permettant de nous interroger sur notre consommation quotidienne ou occasionnelle. L’objectif est de mettre en place une consommation raisonnée et raisonnable de l’alcool en France. Site internet et pétition en ligne www.change.org/JourneeSansAlcool.
Lire la suite

à lire, Bien-être, beauté, Les médicaments

Les huiles essentielles en pratique et sans danger avec Francine Baudry-Ruffat

AromathérapeuteFrancine Baudry-Ruffat, Docteur en pharmacie aromathologue spécialiste de diététique et de nutrithérapie dispensera un module de formation exclusif pour les élèves inscrits à l’école internationale Tahiti Massage. Les cours auront lieu du 2 au 6 mars prochain à Tahiti, une occasion inédite pour apprendre à connaître les huiles essentielles et surtout à utiliser à bon escient ces trésors de bienfaits dotés de propriétés naturelles, mais pas pour autant inoffensives. La seconde partie de la formation développera les notions de Diététique et de Nutrithérapie (c’est à dire les besoins de l’organisme en matières de nutriments). Interview.
Lire la suite « Les huiles essentielles en pratique et sans danger avec Francine Baudry-Ruffat »

à lire

Un guide complet sur l’audition !

« L’audition : guide complet », le nouveau livre de l’association Journée nationale de l’audition est disponible. En 311 pages et 4 chapitres, vous découvrirez comment l’ouïe contribue à l’éveil des sens. En effet, l’ouïe est l’une des portes sur les émotions et mieux connaître l’audition, c’est décupler ses chances de préserver son capital auditif et de garder le plus longtemps possible la qualité de communion au monde extérieur et à soi.
Lire la suite « Un guide complet sur l’audition ! »

à lire, Cancérologie / Oncologie

L’Institut Curie et le Groupe Associatif Siel Bleu se sont associés pour proposer un programme d’activités physiques aux patientes ayant terminé leur traitement pour un cancer du sein. : le Programme Activ’. Le Forum des Associations et des Fondations a décidé de récompenser cette initiative originale en remettant le Prix Coup de Cœur aux deux partenaires.

Le 27 octobre 2011, l’Institut Curie, représenté par son Secrétaire Général Paul Caroly, et le Groupe Associatif Siel Bleu, représenté par la Responsable Nationale Partenariat Catherine Hiegel, reçoivent le Prix Coup de Cœur au Forum des Associations et des Fondations. Ce prix récompense la mise en place d’un programme d’activités physiques proposé aux patientes ayant terminé leur traitement pour un cancer du sein. Cette initiative pilote, le Programme Activ, vient tout juste de débuter à l’Institut Curie.

Plusieurs études prouvent l’effet bénéfique de l’activité physique pour les personnes traitées pour un cancer. Elles préconisent la pratique d’une activité physique d’intensité modérée à intense : ce qui correspond à trois séances hebdomadaires de 50 minutes, maintenant la fréquence cardiaque entre 65 et 85% de la fréquence cardiaque maximale » explique Catherine Hiegel. « Très investi dans les enjeux de l’après‐cancer, l’Institut Curie a souhaité inciter ses patientes, non seulement à pratiquer une activité physique trois fois par semaine, mais également à prendre en charge elles‐mêmes leur hygiène de vie » ajoute Paul Caroly. Aussi, depuis quelques semaines, une centaine de patientes de l’Institut Curie bénéficie de ce programme.

Sites internet : www.curie.fr

SielBleu

à lire, Kinésithérapie

get_attachment
Les troubles musculo-squelettiques (TMS), première cause de maladie professionnelle en France, affectent plusieurs centaines de milliers de travailleurs chaque année. Pourtant, il n’y a pas de fatalité, et il est possible de limiter ces pathologies par une politique de prévention efficace et des exercices ciblés. Avec une volonté pédagogique permanente, les auteurs proposent un véritable guide visuel et explicatif, en accompagnement de la prévention des douleurs liées au surmenage physique des salariés.
Lire la suite

Alimentation, à lire, Diabétologie, Pédiatrie

Pas facile d’être obèse quand on a 12 ans !

« Max fait le poids » une BD sur la différence et la prévention de l’obésité chez les enfants disponible à partir du 6 décembre sur http://boutique.griffe-info.com.

« Avec ses 30 kilos en trop, Max en sait quelque chose. Un jour où il n’a pas le moral, il va faire la connaissance d’un cafard qui va changer sa vie. Outch est de très bon conseil. Et avoir un cafard comme coach, c’est plus efficace qu’on ne le croit ! La bande dessinée est l’un des supports privilégiés des enfants. C’est à travers l’aventure de Max, un jeune obèse de 12 ans qui ne sait pas comment perdre du poids, que les petits lecteurs vont découvrir les habitudes, simples et peu contraignantes, qu’il faut adopter pour lutter contre le surpoids. Max va rencontrer sa « bonne conscience », le cafard Outch qui lui servira de coach au quotidien.

La Polynésie française détient le record du monde de l’obésité infantile !
Lire la suite « Pas facile d’être obèse quand on a 12 ans ! »

Alimentation, à lire, Bien-être, beauté

bio
De prime abord on se dit, tiens un éditeur surfe sur la vague verte à l’approche de Noël en éditant un énième ouvrage sur le Bio… Eh bien, les apparences sont (souvent) trompeuses car ce guide-là, très bien documenté, enrichi d’une kyrielle d’astuces fourmille de conseils et de bonnes adresses (de sites internet notamment) pour se frayer un chemin dans cette jungle du « Beau, du bon et du bio » et éviter les arnaques.
Lire la suite

à lire

get_attachmentphp1« Quelle santé voulons-nous ? » de Karen Benchetrit avec Gérard Raymond, Président de l’Association française des diabétiques, à  paraître le 18 novembre 2010. Présentation du livre en avant-première au cours des 72h d’Equilibre (15e salon du Diabète)
Le vendredi 12 novembre à  11h, au CNIT, Paris La Défense, dans la salle Darwin 6

à lire

Monica Bellucci, un corps de rêve, une tête bien faite est aussi une maman comblée. A 45 ans, elle vient de donner naissance à sa seconde fille Léonie, six ans après Deva. Vous vous demandez sûrement pourquoi une info people sur Parlonssante.com ? Eh bien simplement, car Monica est une femme généreuse qui met ses atours au service de causes et notamment des enfants malades. Elle a accepté de prêter son image à un ouvrage photos si le fruit de la vente était reversé à deux associations : l’Agop (parents d’enfants malades du cancer) pour l’Italie, et à Parole de femmes, une association qui aide les femmes en difficulté, pour la France.
sc_bellucci_livre_reference
A offrir pour Noël « Monica Bellucci » chez La Martinière.